FOODLOLO

FOODLOLO

Soupe de panais à la pomme,éclats de châtaignes

DCE86653-D588-4926-B3E3-12B54CC315B2.jpeg

 

Les panais ne sont pas très souvent utilisés dans la cuisine française, c’est dommage car ils ont vraiment une

 

saveur très agréable,un peu sucrée et un parfum subtil. J’ai ajouté une belle pomme,de l’ail et des oignons

 

et mixé le tout avec un peu de crème pour plus d’onctuosité. On peut bien sûr servir cette soupe telle quelle

 

mais l’ajout de quelques châtaignes revenues dans le beurre lui donne du relief et un petit air de fête

 

 

Pour 4 à 5 personnes:

 

600 g de panais de taille moyenne 

1 grosse pomme Gala

1 gros oignon

2 gousses d’ail

1 CS d’huile d’olive

30 g de beurre ( et un peu plus pour les châtaignes)

1 cube de bouillon de volaille 

100 ml de crème liquide entière

Une douzaine de châtaignes cuites

1 petit cc de sel

Poivre

 

 

6213753D-B2F5-4A77-9B0A-F10B37299BE9.jpeg

 

 

Éplucher les panais, la pomme, l’oignon et l’ail.

 

Émincer l’ail, hacher l’oignon grossièrement et couper la pomme et les panais en cubes de taille moyenne.

 

Faire chauffer l’huile et le beurre dans une grande casserole à feu doux, ajouter l’oignon et l’ail, remuer et laisser

 

cuire 5 mn à feu doux. Ajouter les morceaux de pomme et de panais, augmenter un peu le feu,remuer et laisser

 

revenir 2 ou 3 mn à feu assez vif ou jusqu’à ce que les panais et les pommes soient très légèrement colorés puis

 

baissez le feu et laissez cuire 7 ou 8 mn à feu modéré.

 

Ajoutez alors le cube de bouillon émietté et 1 L d’eau. Porter à ébullition puis baisser, couvrir et laisser mijoter à

 

petits bouillons une vingtaine de minutes.

 

Versez la crème liquide,le sel, un peu de poivre du moulin,mélanger et laisser cuire encore 2 ou 3 minutes puis

 

mixer finement à l’aide d’un mixeur plongeant.

 

Faire chauffer une noix de beurre dans une poêle et y faire revenir les châtaignes grossièrement émiettées, juste

 

le temps de les réchauffer.

 

Servir la soupe bien chaude,dans des assiettes creuses,parsemée de morceaux de châtaignes.

 

2D732A32-21E6-47FF-B8A8-4245A16ECD1B.jpeg


18/12/2017
0 Poster un commentaire

Porc sauté à l’asiatique

340F1D0B-BF98-461A-8EB5-D053E669A8BF.jpeg

 

 

Une recette très simple et vraiment délicieuse qui met la cuisine chinoise à l’honneur. Pour éviter le casse-tête

 

de trouver du porc haché, il suffit d’acheter des saucisses nature et de se débarrasser du boyau.

 

Utilisez bien de la sauce soja sucrée, et on nature. La cuisson est très rapide,comme toujours dans la cuisine

 

chinoise, les légumes doivent rester croquants. Mettez la quantité de gingembre selon que vous aimiez votre

 

plat plus ou moins relevé de 1 cc à 1 CS ...N’hésitez pas à varier les légumes selon les saisons:vous pouvez

 

par exemple ajouter des haricots verts coupés en tronçons,des pois gourmands ou des carottes.

 

 

Pour 4

 

4 saucisses de Toulouse nature

1 petit poivron rouge

1 tête de brocoli 

2 oignons

1 petit morceau de gingembre frais (1/2 pouce)

Sauce soja sucrée 

1 louche de bouillon ( eau+cube)

Huile d’arachide ou de tournesol

350 g de riz thaï de qualité 

Herbe fraîche de votre choix: coriandre,basilic thaï ou ciboule 

 

 

Cuire le riz thaï 8 à 10 mn dans de l’eau bouillante salée,bien égoutter et réserver.

 

Faire chauffer une petite casserole d’eau salée et plonger des petits bouquets de brocoli 2 à 3 mn.

 

Égoutter de suite.Éplucher les oignons et les détailler en cubes de taille moyenne.

 

Couper le poivron en 2,retirer les graines et les parties blanches, ainsi que le pédoncule, puis le couper

 

en morceaux de taille moyenne.

 

Éplucher le morceau de gingembre puis râper la chair finement ( J’utilise une râpe à fromage).

 

Faire chauffer une large poêle à feu vif,ajouter 1 CS d’huile et,lorsqu’elle est bien chaude,faire revenir les

 

morceaux d’oignon et de poivron une minute.

 

Pendant ce temps,retirer la chair de la saucisse du boyau, et ajouter cette chair dans la poêle en l’émiettant

 

à l’aide d’une fourchette. Ajoutez le gingembre râpé puis versez 6 CS de sauce soja sucrée, mélangez et laissez

 

cuire 5 mn à petits bouillons.

 

Ajouter alors la louche de bouillon et cuire encore 2 mn à découvert.

 

Goûter la sauce: s’il le faut, rajouter un peu de sauce soja...normalement vous ne devriez pas avoir besoin de

 

sel,la sauce soja est déjà très salée.

 

Pendant ce temps, réchauffez si besoin le riz et les brocolis au micro-ondes.

 

Servir le tout bien chaud. Parsemez les assiettes,selon l’envie, de coriandre, basilic thaï ou ciboule finement

 

émincée.


14/12/2017
0 Poster un commentaire

Gâteau à la vanille (Nigella Lawson)

949D7B14-DF46-468A-93F5-F44AFC7C4A07.jpeg

 

 

C’est une recette extrêmement simple,dont la lecture fait penser à un gâteau au yaourt mais dont la texture

 

est beaucoup plus intéressante, à la fois très moelleuse et aérienne avec un délicieux goût de vanille.

 

Cela est dû surtout à l’utilisation du batteur électrique,qui va rendre la pâte très aérée et moelleuse.

 

Cette recette est présentée par l’auteure,la très britannique Nigella Lawson,comme un dessert parfait pour

 

attendre Noël. Réalisé à l’origine dans un moule ayant la forme d’une forêt de sapins,il peut bien sûr être réalisé

 

dans n’importe quel moule à empreinte de votre choix... il faudra simplement prévoir un moule suffisamment

 

grand car la quantité de pâte est importante.

 

Pour ma part j’ai réalisé ce gâteau dans un moule à bundt cake,assez spectaculaire et très utilisé en pâtisserie

 

américaine,et qui ressemble d’ailleurs un peu à nos moules à kouglof. 

 

C’est le genre de gâteau qu’on laisse sur la table de la cuisine les jours qui précèdent Noël (ou pour un brunch)

 

et dans lequel petits et grands viennent piocher allègrement....ce gâteau plaira particulièrement aux enfants

 

par sa simplicité et son exquis goût vanillé!

 

 

Pour un gros moule pour de 2,5 L

 

225 g de beurre mou ( et un peu plus pour graisser le moule)

300 g de sucre en poudre

6 gros oeufs 

350 g de farine

1/2 cc de bicarbonate de soude ( à défaut, levure chimique)

250 g de yaourt nature ( j’ai utilisé du fromage blanc)

4 cc d’extrait de vanille liquide ( ou les graines de 2 belles gousses de vanille)

sucre glace pour le décor 

 

 

7EA85FC4-20A5-4FAB-81BC-DB99C3A5830C.jpeg

 

 

Préchauffez le four à 180°.

 

Dans le bol d’un batteur électrique (sur pied,si vous avez la chance d’en avoir un ce sera moins fatiguant!),

 

battre ensemble le beurre mou et le sucre 2 ou 3 mn ou jusqu’à obtenir une masse gonflée et aérienne.

 

Ajouter les œufs,un par un,en versant 1 CS de farine avec chaque œuf, et tout en continuant à fouetter.

 

Incorporez alors le reste de la farine le bicarbonate de soude le yaourt et la vanille.

 

Bien fouetter pour aérer le tout et obtenir un ensemble bien homogène.

 

Beurrer généreusement votre moule, surtout s’il s’agit d’un à empreinte comme le moule à bundt cake pour être

 

sûr de n’oublier aucun petit recoin, sinon gare au démoulage!

 

Cuire 40 à 50 mn au four ( dans mon cas,40 mn ont suffit mais tout dépend du moule utilisé et du four).

 

Testez la cuisson en insérant un pic à brochette en bois au cœur du gâteau: il doit ressortir sec.

 

Laissez refroidir 15 à 20 minutes avant de démouler et,quand il est complètement refroidi,saupoudrez le gâteau

 

d’un fin voile de sucre glace à l’aide d’un chinois.

 

 

4F95330C-7BEF-4089-87D2-A9AF40B8092B.jpeg


10/12/2017
0 Poster un commentaire

Noix de St Jacques et carottes confites au jus d’agrumes

6A3227B4-005E-4F0D-8D80-3A3691B92050.jpeg

 

 

Voici une recette comme je les aime: simple,facile et plutôt rapide à cuisiner, utilisant des produits de saison et

 

donnant une assiette colorée,appétissante,équilibrée et délicieuse!

 

Il faut commencer par cuire les carottes,au four,et pendant ce temps,cuire une céréale de votre choix:

 

boulghour,quinoa ou, pour moi un mélange de céréale. La cuisson des noix de St Jacques doit se faire à

 

la dernière minute car elle est très rapide et que ce n’est pas bon de les réchauffer. Le secret pour une bonne

 

St Jacques, c’est la fraîcheur, une cuisson brève à feu très vif...elle doit rester nacrée à cœur.

 

 

Pour 4:

 

Une douzaine de grosses noix de St Jacques ( 16 si elles sont plus petites)

Beurre,huile d’olive,sel et poivre 

1 orange à jus

boulghour,quinoa ou un mélange de céréales,cuites selon les indications sur le paquet

Une douzaine de carottes multicolores, pas trop épaisses.

 

Pour l’assaisonnement des carottes:

 

2 CS d’huile d’olive

le jus d’1/2 citron

le jus d’1 clémentine 

1 CS de sirop d’érable

1 cc d’origan ou de thym séché 

Sel et poivre

 

 

62FDB39A-AC32-4958-BACB-FB03BE37D2D8.jpeg

 

 

Préchauffez le four à 200°. Mélangez ensemble tous les ingrédients de l’assaisonnement.

 

Éplucher les carottes en conservant un petit bout des fanes, les laver puis les couper en deux dans le sens de

 

la longueur. Placer les demi-carottes en une seule couche sur une plaque,en alternant les couleurs,puis les

 

arroser avecl’assaisonnement à l’aide d’une cuillère.

 

Enfourner environ 25 mn, en les retournant à mi-cuisson.

 

La durée de la cuisson dépend de l’épaisseur des carottes ainsi que de votre goût:personnellement, je les

 

aime bien encore un peu fermes.

 

Pendant que les carottes cuisent cuire également 400 g de céréales selon le temps de cuisson indiqué sur

 

le paquet.

 

Quand les carottes sont cuites éteindre le four mais les garder à l’intérieur pour les conserver au chaud.

 

 

408594E6-0E9F-42C1-AD14-E3DF17B18038.jpeg

 

 

Bien sécher les noix de Saint-Jacques avec un papier absorbant et faire chauffer une poêle à feu vif avec une

 

noix de beurre et 1 CS  huile d’olive. Y déposer les noix de Saint-Jacques et les saisir une minute de chaque

 

côté à feu vif ( les retourner à l’aide de 2 fourchettes): bien les laisser en place pendant la cuisson,sans les

 

remuer,afin qu’une jolie croûte dorée se forme. Ajoutez alors le jus de l’orange pressée et agiter la poêle en

 

tous sens. Assaisonner avec un peu de fleur de sel et du poivre du moulin.

 

Dresser immédiatement les assiettes en disposant quelques carottes colorées, un petit tas de céréales et 3 noix

 

de St Jacques par assiette,que vous nappez avec un peu de jus de la poêle.

 

 

3D251CCE-7220-46E4-91BC-0858EAADDBC9.jpeg


09/12/2017
0 Poster un commentaire

Beghrirs façon crêpe Suzette

F4D00A18-E823-4ABD-9977-13CE3BFBC112.jpeg

 

 

Ces merveilleuses petites crêpes marocaines aussi appelees crêpes à 1000 trous sont d’une légèreté et d’une

 

texture irrésistibles! La pâte contient à la fois de la levure chimique et de la levure de boulanger qui permettent

 

la formation de toutes ces petites bulles d’air qui vont se former à la surface au fur et à mesure de la cuisson:

 

il ne faut d’ailleurs surtout pas les retourner afin de conserver ce côté aéré bien visible.

 

Traditionnellement, on sert les beghrirs (ou baghrirs) avec un mélange de beurre fondu et de miel, mais vous

 

pourrez bien sur les accommoder comme des crêpes bretonnes,à votre convenance!

 

Je vous propose une version de saison,avec le jus et le zeste de deux oranges,combinés à du beurre et du miel,

 

que l’on réduit en un sirop pour ensuite en napper ses crêpes. Vous pouvez laisser ce sirop tel quel, ou lui

 

ajouter de la cannelle ou un mélange de quatre épices si vous aimez ça !

 

Il faudra prévoir impérativement un temps de repos pour la pâte,au minimum deux heures,mais vous pouvez

 

aussi la préparer plusieurs heures à l’avance. La semoule dont il est question dans la recette n’est pas de

 

la semoule pour le couscous mais une semoule très fine utilisée pour les desserts .

 

 

942A8171-C063-4FF8-BC1E-CC51C4F8ADD5.jpeg

 

 

Pour 6 personnes,en dessert:

 

Sirop :

 

2 belles oranges à jus 

100 g de beurre

70 g de miel doux

facultatif: 1/4 cc cannelle ou mélange 4 épices 

 

Pâte à beghrirs:( pour 6 beghrirs d’environ 15 cm)

 

200 g de semoule très fine ( attention,ce ńest pas de la semoule de couscous!)

100 g de farine

1 sachet de levure chimique 

1 sachet de levure de boulanger déshydratée (5,5g)

2 CS sucre en poudre

1 pincée de sel

1 cc extrait de vanille liquide

400 ml eau tiède 

 

Pour servir: amandes effilées,juste dorées à la poêle ( sans matière grasse)

 

 

6CE001E3-FEC0-4507-BE09-96A132A0BF1D.jpeg

 

 

Mettez la levure de boulanger dans un petit bol avec 3 CS d’eau tiède,mélanger et laisser reposer 5 minutes.

 

Mélangez la semoule,la farine,le sucre, le sel et la levure chimique dans un récipient à bords hauts ou dans le

 

bol dun blender.

 

Ajoutez la levure de boulanger puis versez l’eau tiède et mixez à pleine puissance pendant 5 minutes.

 

Laisser reposer la pâte au moins deux heures dans un endroit tiède en dehors des courants d’air. Au bout de

 

ce temps,vous pouvez couvrir et réfrigérer la pâte jusqu’au lendemain si vous le souhaitez.

 

Pour faire le sirop,prélever le zeste des deux oranges que vous mettez dans une casserole,ajouter le jus de

 

ces deux oranges ainsi que le beurre, les épices et le miel.

 

Porter à ébullition puis baissez le feu et laissez mijoter une dizaine de minutes pour obtenir une sauce un

 

peu épaisse comme un sirop.

 

Pendant que le sirop cuit,réaliser les beghrirs:

 

Faire chauffer une petite poêle à feu moyen,verser 1 CS d’huile de tournesol et essuyer avec un sopalin

 

que vous conservez. Verser l’équivalent d’une louche de pâte dans la poêle,sans chercher à l’étaler, la crêpe

 

va se former toute seule,comme un pancake,et cuire cette petite crêpe épaisse 3 ou 4 minutes,jusqu’à ce

 

la surface avec les bulles soit parfaitement sèche. Ne pas retourner la crêpe afin de conserver tous ces petits

 

trous qui sont caractéristiques des beghrirs.

 

Il faut régler votre feu pour que la pâte puisse cuire dans l’épaisseur sans brûler en dessous: à titre indicatif,si

 

le thermostat de votre plaque va jusqu’à 10 régler votre feu sur 6. Ne pas remettre d’huile entre chaque crêpe

 

simplement passer le sopalin déjà utilisé sur le fond de votre poêle avant de verser la prochaine louche.

 

Servir les beghrirs bien chauds ( ils peuvent se réchauffer au micro-ondes) dans des assiettes

 

individuelles,nappées du sirop tiède et parsemés de quelques amandes effilées.


07/12/2017
0 Poster un commentaire

Cookies marbrés au Nutella

A8DB5E98-8327-4878-B79C-4179090EF56C.jpeg

 

 

Cette recette provient de l’excellent site « La cuisine de Bernard », animé par Bernard Laurance et j’ai utilisé

 

les mêmes proportions et ingrédients,à quelques petits détails près.J’ai remplacé les pépites de chocolat au

 

lait par des pépites de chocolat noir que j’ai haché moi-même au couteau à partir d’un excellent chocolat

 

Valrhona à 66% de cacao.

 

Je n’ai utilisé qu’un œuf,omettant le jaune supplémentaire préconisé par Bernard et j’ai préféré le sucre

 

muscovado à la vergeoise. Le résultat est excellent,aussi bien visuellement que gustativement!

 

 

 

Pour une vingtaine de gros cookies:

 

285 g de farine

150 g de sucre en poudre poudre

100 g de sucre muscovado ( ou cassonade,ou vergeoise)

160 g de beurre demi-sel, bien mou ( mais surtout pas fondu)

1 gros œuf 

1 CS d’extrait de vanille liquide

1/4 cc de levure chimique 

220 g de petites de chocolat de votre choix ( noir ou au lait, j’en ai utilisé 200 g)

200 g de Nutella ou pâte à tartiner aux noisettes ( je ń‘en ai mis qu’en 170 g)

 

 

Préchauffez le four à 175º. (chaleur tournante si vous cuisez plusieurs plaques en même temps).

 

Mettre dans le bol d’un batteur électrique (muni d’une « feuille » pour le Kitchen Aid ) le beurre mou et les

 

sucres, battre.

 

Ajouter l’œuf entier et la vanille,mélanger de façon homogène puis incorporer la farine et la levure.

 

Ajouter alors les pépites et mélanger à la cuiller. Déposer le Nutella en tas sur le dessus de la pâte,et 

 

l’incorporer succintement à l´aide de la lame d’un couteau afin d’obtenir un effet strié et non un mélange

 

homogène.

 

Recouvrir 2 plaques de papier cuisson et prélever des boules de pâte à l’aide d’une cuillère à glace,rouler

 

ces boules entre vos mains et les déposer sur les plaques en les espaçant bien: il est conseillé de ne mettre

 

que 9 boules par plaque car la pâte va fortement s'étaler pendant la cuisson.

 

 

A302F318-59C0-435A-9876-F72F25A3AC29.jpeg

 

 

Cuire 12 mn.  Il est normal que les cookies vous paraissent mous à la sortie du four: ils vont durcir

 

en refroidissant,ne les cuisez surtout pas trop car ils deviendraient trop durs.

 

Pour éviter que les cookies ne continuent de cuire,faites glisser le papier cuisson sur une surface froide

 

et attendez que la plaque soit complètement refroidie avant de déposer une nouvelle fournée de pâte à cuire

 

dessus.

 

Laisser reposer au moins une demi-heure à température ambiante avant de déguster.

 

 

ADA1CA90-B5CF-4BB9-91B3-4188E017BEC4.jpeg

 


04/12/2017
0 Poster un commentaire

Taboulé d’automne au chou Romanesco et à la grenade

BAA4AAF7-91F0-4964-AC06-4F573F0258FC.jpeg

 

 

Ce taboulé uniquement à base de légumes et fruits crus est plein à craquer de vitamines,antioxydants,

 

couleurs, et surtout de goût!

 

Le chou romanesco est simplement mixé au robot muni d’une lame,puis mélangé à de la carotte, des radis,

 

de l’oignon rouge mais aussi de la pomme, de la grenade et des raisins secs, le tout simplement arrosé de jus

 

de citron,d’huile d’olive et d’huile de colza ... facile,croquante et rafraîchissante,voici une entrée qui a tout bon!

 

 

10A97E66-F5D4-43EF-87C8-560E7C8371B3.jpeg

 

 

 Pour 2 personnes:

 

280g de florets de chou romanesco

1 petite carotte

1 CS d’oignon rouge haché finement

6 gros radis ronds

1/2 grenade mûre à point

1/2 pomme type gala

1 CS bombée de raisins secs

1 CS bombée de persil plat finement ciselé 

1/2 citron

huile d´olive

huile de colza

sel et poivre du moulin

 

 

Mettre les morceaux de chou romanesco dans le bol d’un robot muni d’une lame et le réduire en fine semoule. 

 

Eplucher la carotte, la laver et la sécher,la couper en 2 dans la longueur, puis à nouveau en 2 et la tailler en tout

 

petits dés.

 

Débarrasser les radis de leurs fanes,les laver,les sécher et les couper en fines rondelles.

 

Dans un saladier, mettre le chou réduit en semoule, les dés de carotte, la cuillerée d’oignon rouge, le persil plat

 

ciselé, les rondelles de radis, puis ajouter les raisins secs, la demi pomme coupée en tout petits dés et les

 

grains de grenade: pour les prélever plus facilement,rouler la grenade sur le plan de table pour la ramollir,puis

 

coupez-la en deux et en tapant la peau avec une cuillère en bois,faites tomber les grains directement dans

 

le saladier. Assurez vous de ne pas mettre le sucre parties blanche, amères.

 

 

99DE8F83-73F1-4582-9847-C9AE952F1D29.jpeg

 

Arroser alors le tout avec le jus du demi-citron,2 CS d’huile de colza et 1 CS  d’huile d’olive,saler et

 

poivrer généreusement, puis mélanger.

 

Servir de suite ou conserver au frais. Plus vous consommerez la salade fraîchement réalisée, plus grands

 

seront ses bienfaits.

 

 

C837B329-BFE9-4D4B-95DC-CFE5A4D7344D.jpeg


26/11/2017
0 Poster un commentaire

Chou fleur entier gratiné à la béchamel (Ottolenghi)

B4DF31EE-C8C2-4FE6-9D78-5B3402376F3E.jpeg

 

 

Lorsque j’ai vu la photo de cette recette de Yotam Ottolenghi, le génial chef britannique originaire

 

de Jérusalem,je l’ai trouvée tout de suite alléchante et originale dans sa façon de laisser le chou-fleur entier

 

et de le cuire avec les feuilles qui,il est vrai,ajoutent du goût à la recette et se dégustent avec plaisir!

 

J’ai un peu modifié la recette d’origine qui prévoyait 2 choux-fleurs plus petits ainsi que des fromages

 

différents car je n’avais pas ce qu’il fallait sous la main, c’est-à-dire un mélange de Gruyère,de cheddar et

 

de Stilton (qui est un fromage bleu anglais type roquefort). La recette d’origine comprend également

 

des cerneaux de noix (environ 50 g, à ajouter sur le chou fleur avec la béchamel) qui accompagneraient

 

parfaitement le fromage bleu...

 

Le visuel du plat est vraiment très sympa à la sortie du four et la cuisson du chou-fleur entier infusé dans le lait

 

parfumé lui confère encore plus de saveur.

 

 

Pour 4 à 6 personnes 

 

1 chou fleur moyen de 1,2 kg,avec ses feuilles, ou 2 petits de 600 g chacun

1,5 litre de lait entier 

2 feuilles de laurier

1/4 cc de noix de muscade râpée 

10 grains de poivre 

Sel

 

Béchamel :

80 g de beurre

80 g de farine

280 g de comté ( recette d’origine:100 g cheddar,100 g stilton,80 g emmental)

1 CS de feuilles d’estragon frais ( je n’en avais pas mais je pense que ce serait un +)

Sel et poivre

 

 

D5AE1513-D4FD-4BA9-9AD6-BAD4CE696DFD.jpeg

 

 

Retirer éventuellement deux ou trois feuilles abîmées sur l’extérieur du chou-fleur mais essayer de garder

 

l’essentiel des feuilles vertes qui l’entourent).

 

Pour cuire le chou-fleur entier,utiliser une grande casserole ou un faitout Juste un peu plus large et que le

 

chou-fleur: le lait doit arriver à mi-hauteur.

 

Porter le lait à ébullition sur feu modéré avec le laurier,la noix de muscade, les grains de poivre et 1/2 cc

 

de sel,en remuant de temps en temps afin qu’il n’attache pas au fond de la casserole. Déposer alors le

 

chou-fleur entier,feuilles vers le bas,couvrez et laissez cuire 13 à 14 minutes à petits bouillons. Retourner alors

 

le chou-fleur couvrez et laissez cuire à nouveau 13/14 mn. Le chou-fleur doit être cuit mais encore légèrement

 

ferme.

 

Placer le chou-fleur dans votre plat à gratin et filtrer le lait à l’aide d’une passoire fine type chinois.

 

Préchauffer le four à 230°.Préparer alors votre béchamel.

 

Dans une grande casserole,faire fondre le beurre sans coloration,ajouter la farine et remuer le tout avec un

 

fouet pendant deux minutes sur feu assez doux. Hors du feu ajoutez le lait encore chaud et mélangez bien

 

pour éviter tout grumeau. Remettre alors la casserole sur le feu,salez et poivrez puis remuez le tout pendant

 

environ trois ou quatre minutes avant d’ajouter le fromage râpé. Mélangez bien.

 

Versez alors la béchamel au fromage sur le chou-fleur de manière à le recouvrir complètement ainsi qu’autour

 

de celui-ci. Enfourner une vingtaine de minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit bien coloré et même grillé

 

par endroits (voir photo).

 

 

0DD9FCBD-1B04-4110-B8BF-C88D9C4A6C47.jpeg

 

 

Attendre quelques minutes avant de servir le chou-fleur qui est vraiment brûlant à la sortie du four.

 

Coupez-le en quatre ou en 6 avec un large couteau,directement dans le plat.

 

 

83823AB0-B280-4C73-BD7C-A74977FAB280.jpeg


08/11/2017
0 Poster un commentaire