FOODLOLO

FOODLOLO

Chèvre chaud et mirabelles au miel

EE12403E-87EE-4B0A-9539-7DE3F155E1EA.jpeg
 

 

L'association chèvre-mirabelles-miel fonctionne particulièrement bien,aussi bien en

 

termes de couleurs que de saveurs. J’ai hésité entre le thym et le romarin  pour parfumer encore plus

 

cette jolie poêlée mais c’est finalement le romarin qui l’a emporté car il m’a donné envie de prolonger

 

l’été avec sa petite touche de garrigue !

 

C’est une entrée qui est assez rapide à préparer mais qui doit être réalisée au dernier moment, du moins

 

pour la cuisson du chèvre chaud . De toute façon pendant que le chèvre cuit au four, vous avez

 

largement le temps de faire votre petite poêlée de mirabelles !

 

 

Pour 4

 

 

4 petits crottins de chèvre mi sec, type Chavignol

24 mirabelles

1 CS généreuse de miel liquide (accacia ou toutes fleurs)

1 CS d’huile d'olive

1 noix de beurre

4 demi- tranches de pain de campagne, assez fines, ou de la baguette

Fleur de sel et poivre

Romarin ou thym frais ( à défaut origan ou herbes de Provence séchées)

 

 

 

Préchauffer le four à 200 °.


Enduire les tartines d'un filet d'huile d'olive, les disposer dans un plat allant au four. Mettre les crottins

 

sur le pain, et enfourner. Cuire 8 mn environ ,jusqu'à ce que les fromages soient souples mais pas

 

desséchés.

 

Pendant que les fromages cuisent, mettre 1 CS d'huile d'olive et la noix de be

 

à chauffer à feu doux dans une poêle. Ajouter les mirabelles entières ( ou si vous préférez,

 

vous pouvez les dénoyauter) , les faire cuire 4 mn à feu moyen, en agitant la poêle de temps en

 

temps. Verser le miel en filet sur les mirabelles, saler et poivrer et poursuivre la cuisson 2 mn, pour

 

que les mirabelles caramélisent légèrement.

 

A la sortie du four, disposer chaque tartine de chèvre dans une petite assiette, répartir les mirabelles

 

autour, et arroser du jus de cuisson, qui forme un merveilleux caramel....


Variantes : ajouter des pignons légèrement grillés sur l'ensemble et/ou un peu de roquette ou remplacer 

 

les mirabelles par des quartiers de figues fraîches.

 

 

 01187B6D-35DB-4D37-8F68-12EBE3587CD8.jpeg


31/08/2019
0 Poster un commentaire

Keftedes de courgettes et tzaziki

4F5102B0-B3AE-4C8C-AA36-14A918EDE7CF.jpeg

 

 

Ces délicieuses croquettes de courgette à la feta sont une délicieuse spécialité grecque, parfaite en

 

entrée l’été,quand les courgettes sont abondantes. J’ai déjà publié une recette de keftedes à la tomate,

 

spécialité que j’avais adoré grignoter lors d’un voyage à Santorin. C’est un plat simple à faire mais je

 

vous conseille de vous y prendre un peu à l’avance car il vaut mieux laisser les courgettes dégorger afin

 

d’éliminer un maximum d’humidité. Vous pouvez les préparer 2 ou 3 heures à l’avance et les réchauffer

 

dans le four avant de les servir.

 

J’aime utiliser la chapelure japonaise que je trouve dans les magasins asiatiques (si vous n’en trouvez

 

pas, préférez mixer de bonnes biscottes ou faire de la chapelure vous-même à partir de pain rassis ).

 

Concernant les herbes fraîches à ajouter aux croquettes, j’ai utilisé des feuilles de menthe fraîche et du

 

persil plat mais on trouve également fréquemment de l’aneth: vous pouvez faire un mélange des trois!

 

J’aime bien servir ces croquettes avec un peu de tzaziki maison dont je vous donne aussi la recette.

 

 

Pour 8 croquettes : ( pour 4, en entrée, 2 par personne suffisent sinon doubler les quantités)

 

500 g de courgettes ( privilégier les courgettes fines, elles sont moins gorgées d’eau et sont sans pépin)

100 g de feta grecque

1 petit oignon

1 gros œuf

 

40 g farine ( 2 CS )

80 g de chapelure japonaise ( bien meilleure que la chapelure industrielle habituelle)

une grosse poignée de feuilles de menthe

une grosse poignée de persil plat 

sel,poivre

huile d’olive

 

 

Commencer par laver les courgettes,ne pas les éplucher et éliminer les deux extrémités, puis les râper

 

sur une rape gros trous. Les mettre dans une passoire, les saler assez généreusement et les laisser

 

dégorger au moins 30 minutes. Au bout de ce temps, bien les presser entre vos doigts à fin d’éliminer

 

tout excédent d’eau.

 

Les placer dans un saladier et ajouter l’oignon émincé finement, l’œuf, la farine, la chapelure, la feta  

 

ainsi du poivre et les herbes finement hachées au couteau (ne pas ajouter de sel,les courgettes en

 

contiennent déjà de même que la feta). Bien amalgamer le tout avec vos mains pour obtenir une farce

 

homogène et compacte.

 

Former des boulettes de taille équivalente (environ 2 grosses CS) , les aplatir un peu et leur donner une

 

forme ovale, ou ronde si vous voulez...

 

Faire chauffer une bonne quantité d’huile d’olive dans une large poêle de manière à en recouvrir

 

entièrement le fond. Quand l´huile est bien chaude, mais pas fumante, déposer les croquettes (si la 

 

poêle n’est pas assez large pour toutes les contenir, procéder en deux fois ou avec une autre poêle

 

afin de ne pas trop les serrer pour qu’elles ne collent pas entre elles et les retourner plus facilement).

 

Laissez cuire quelques minutes des deux côtés jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et qu’elle cuisent

 

à cœur (environ 4 minutes de chaque côté).  

 

Attention à ne pas les laisser brûler: vous pouvez démarrer sur un feu moyen/fort afin qu’elles colorent

 

puis il faudra baisser la puissance le temps de les cuire à cœur sans qu’elles ne noircissent.

 

Servir chaud, accompagnées du tzaziki bien frais.

 

 

D04E1012-6125-4041-AD47-C82198833ECD.jpeg

 

 

Pour le tzaziki ( accompagnement pour 4)

 

400 g d’un bon yaourt à la grecque, bien épais ( j’utilise la marque Meteora, chez Grand Frais)

200 g de concombre

1 petite gousse d’ail

2 CS huile d’olive

1 CS jus citron

sel et poivre 

 

Vous pouvez préparer le tzaziki est à l’avance ou bien pendant que les courgettes dégorgent .

 

Épluchez le concombre et râpez-le avec la râpe à gros trous. Si vous avez le temps, laissez-le 

 

s’égoutter un peu dans une passoire ou bien procéder comme pour les courgettes en le pressant

 

bien entre vos doigts afin d’ éliminer toute l’eau .

 

Mélangez le concombre râpé avec le yaourt, l’équivalent d’une petite cuillère à café d’ail finement râpé,

 

le jus de citron,l´huile d’olive, du sel et du poivre à votre convenance. 

 

Bien mélanger et réservez au frais jusqu’au moment de servir. 

 

Si vous avez préparé les croquettes de courgette à l’avance, et qu’elles ont refroidi, les réchauffer 5 mn

 

à 180° dans votre four .

 

 

4D01472A-F220-44D3-AD2C-BF9C4442AC18.jpeg


12/08/2019
2 Poster un commentaire

Gâteau double chocolat

587B3DFE-BEC2-45A7-9565-605AFFE0CBEF.jpeg

 

 

La base de ce gâteau,simple à faire, est réalisée avec des tablettes de chocolat noir pour dessert,alors

 

que le glaçage est à base de chocolat au lait et Philadelphia cream cheese pour un contraste de

 

textures et de saveur. Si vous préférez le chocolat noir,cependant, vous pouvez l’utiliser également à la

 

place du chocolat au lait. 

 

Les proportions et le temps de cuisson sont prévues pour deux moules ronds de 20 cm de diamètre. 

 

Pensez à faire ce gâteau quelques heures à l’avance car il faut au glaçage un temps de prise au frais

 

avant dégustation. Vous pouvez par exemple le préparer la veille.

 

Recette inspirée de Donna Hay.

 

 

Pour 2 gâteaux au chocolat de 20 cm de diamètre : (8 à 10 personnes)

 

370 g farine avec levure incorporée 

330 g sucre en poudre

4 gros œufs 

380 ml lait entier

250 g de beurre

250 g chocolat noir pour dessert

1 gousse de vanille ou 1 CS extrait de vanille liquide 

une pincée de fleur de sel

 

Pour le glaçage:

 

400 g chocolat au lait pour dessert

400 g Philadelphia cream cheese

 

 

Commencer par préparer les gâteaux. Mettre le beurre et le chocolat noir en morceaux dans un récipient

 

adapté et laisser fondre au micro-ondes environ 1 mn  30 . Bien mélanger.

 

Préchauffez le four à 180°. Recouvrir 2 moules ronds de 20 cm de papier cuisson .

 

Mélanger la farine,le sel et le sucre dans un grand récipient, déposer les œufs battus au centre ainsi

 

que les graines de vanille (ou la vanille liquide),puis verser le lait et  l’incorporer complètement au fouet.

 

Ajoutez alors le mélange beurre et chocolat.’elanger au fouet  jusqu’à obtenir une texture lisse.

 

Verser dans les deux moules et cuire 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau insérée

 

au cœur du gâteau ressorte pratiquement sèche. Laisser refroidir dans les moules puis retourner sur une

 

grille à pâtisserie et ôter le papier cuisson délicatement pour ne pas abîmer le pourtour des gâteaux .

 

Pendant qu’ils refroidissent, préparer le glaçage. Faire fondre le chocolat cassé en morceaux au bain-

 

marie (c’est-à-dire placer le chocolat dans une casserole, elle-même déposée dans une casserole plus

 

large contenant de l’eau arrivée à ébullition). Bien lisser au fouet et laisser refroidir.

 

Mettre le Philadelphia et le chocolat fondu et refroidi dans le bol d’un batteur électrique puis fouetter

 

jusqu’à obtenir une consistance lisse et aérienne .

 

Garnir le dessus d’un gâteau ( complètement refroidi) avec du glaçage en quantité assez généreuse et

 

en venant bien jusqu’au bord, puis recouvrir avec l’autre gâteau et finir de répartir le glaçage sur le

 

dessus et sur les pourtours, en lissant bien à la spatule, en particulier pour les côtés.

 

Si vous voulez l’agrémenter de petites décorations en sucre, c’est le moment .

 

Mettre dans le plat de service et placer au frais . Pour ne pas abîmer le dessus de votre gâteau, il faut

 

attendre qu’il ait commencé à prendre et que le glaçage soit ferme avant de le recouvrir d’un film

 

alimentaire .  L’idéal est de le placer dans un plat à gâteau avec couvercle car celui-ci ne touchera pas

 

votre gâteau.

 

Sortir le gâteau au dernier moment avant de le découper en belles tranches.

 

 

 

E762CB04-5FC6-4E72-B0E9-8202DE559BC7.jpeg


10/08/2019
0 Poster un commentaire

Pétoncles,sauce tomate au cidre

ABE64A75-7B01-4004-89DB-D46CED3EDF3C.jpeg

 

 

Voici une petite recette toute simple et rapide de noix de pétoncles revenues aux petits oignons avec

 

une bonne sauce tomate et du cidre pour lui donner un petit air breton. On peut remplacer les noix de

 

pétoncles par du poisson : joues de lotte, bouchées de cabillaud ou autre... je les ai servies avec un

 

mélange de boulgour et quinoa mais un simple riz blanc ferait l’affaire ! 

 

 

Pour 4 personnes:

 

500 g de noix de pétoncles, bien rincées et séchées 

400 g de pulpe de tomate Mutti 

2 grosses échalotes ou 1 oignon, épluchées et hachées finement

1 belle gousse d’ail ou 2, pelée et hachée 

200 ml de cidre brut

1 CS de concentré de tomates

3 CS huile d’olive

sel et poivre

ciboulette

 

 

Faire chauffer l´huile d’olive dans une sauteuse et il faire revenir l’ail et l’échalote deux ou trois minutes

 

à feu doux. Versez le cidre, porter ébullition et laisser bouillonner jusqu’à diminution du volume: il doit

 

rester l’équivalent de deux cuillères à soupe de liquide environ. 

 

Ajouter le concentré de tomate et la pulpe de tomates,saler,poivrer et laisser mijoter 8 à 10 minutes  à

 

petits bouillons  et à découvert. Incorporer alors les noix de pétoncles,mélanger, ramener à petite

 

ébullition. Laisser mijoter 5 minutes environ. Vérifier l’assaisonnement .

 

Servir bien chaud, parsemé de ciboulette ciselée avec du riz ou du boulgour, ou encore des pommes

 

de terre vapeur.

 

 

DF26EAC8-B944-41AD-B35A-70553A66553F.jpeg

 


02/08/2019
0 Poster un commentaire

Salade de pommes de terre aux accents bourguignons

F8E9C6AF-92DB-4079-B710-21B25F265B38.jpeg

 

 

Voilà une petite salade simple et gourmande inspirée à la fois de la célèbre salade piémontaise

 

et des superbes ingrédients de ma région, la Bourgogne.

 

Le jambon persillé provient de chez mon boucher, à Nolay,la moutarde de la fabrique Fallot de Beaune

 

et les cornichons taille XL d’un fabricant de l’Yonne, la maison Marc.

 

Bien sûr,vous pouvez utiliser votre marque de moutarde ou de cornichons que vous pourrez trouver

 

dans votre magasin local . Si ne vous ne voulez pas faire la mayonnaise vous-même, utilisez une bonne

 

mayonnaise du commerce, cela fera parfaitement l’affaire. Par contre, s´il n’y a pas de jambon persillé

 

par chez vous, plutôt que d’utiliser un produit industriel préféré un bon jambon blanc coupé en

 

tranche épaisse par votre charcutier.

 

N’hésitez pas à goûter cette salade une fois assemblée,et à y ajouter plus d’herbes aromatiques ou

 

de poivre ou l’un des ingrédients que vous souhaitez en quantité plus généreuse.

 

 

1A7AF1D6-EC12-446B-BAED-FA8D099888BF.jpeg

 

 

 

Pour 4

 

600 g pommes de terre moyennes à chair ferme type Charlotte

1 tranche de jambon persillé de Bourgogne de 1 cm d’épaisseur environ 

300 g tomates cerises 

3 échalions ( grosses échalotes) ou 1 oignon rouge

3 gros cornichons Malossol ( Maison Marc à Chamilly sur Yonne)

Persil plat ( 3 ou 4 tiges)

Estragon frais ( 1 tige)

 

Sauce:

4 CS mayonnaise 

4 CS fromage blanc lisse

1 CS vinaigre de cidre

1 cc moutarde en grains de Bourgogne ( Fallot)

Poivre ( le sel n’est pas utile,puisque les pommes de terre sont salées,de même que la mayonnaise et le jambon persillé)

  

 

7E1EB7AD-0A35-4C49-8EF0-1EC8C145B1D1.jpeg

 

 

Cuire les pommes de terre préalablement épluchées dans une casserole d’eau bouillante salée jusqu’à

 

ce qu’elles soient cuites à cœur ( ne pas les surcuire cependant). Laisser complètement refroidir : cette

 

opération peut se faire la veille, c’est encore mieux.

 

Émincer finement les échalotes ou l’oignon et découper les cornichons en rondelles assez fines.

 

Couper les tomates cerises en 2 et découper le jambon persillé en dés.

 

Dans un saladier,mélanger tous les ingrédients de la sauce et ajouter une cuillère à soupe d’eau pour

 

détendre le tout. Ajouter alors tous les ingrédients de la salade et mélangez délicatement. Couvrir,et

 

mettre au frais une vingtaine de minutes,ou plus, avant de servir et au dernier moment ajouter sur le

 

dessus du persil plat et de l’estragon ciselé.

 

 

2D03735F-FAE3-4339-B4D4-42150D020789.jpeg


18/07/2019
0 Poster un commentaire

New York cheesecake

1DA5598C-B584-4A64-A7D0-9F33D953FC20.jpeg

 

 

J’adore le cheesecake et particulièrement celui à la vanille. J’ai déjà testé plusieurs recettes dont

 

certaines sont déjà présentes sur le blog....mais en voici une autre qui provient du livre de recettes de

 

la fameuse pâtisserie américaine The Hummingbird Bakery, et que j’ai particulièrement bien aimé.

 

On a toujours intérêt à préparer un cheesecake 2 ou 3 jours à l’avance, car il se bonifie du repos.

 

Le conseil qui est donné dans la recette et que j’ai suivi à la lettre est de ne pas trop battre les

 

ingrédients, ce qui empêchera la surface de craquer ....  si cela vous arrive malgré tout, pas de panique,

 

vous pourrez toujours décorer votre gâteau de quelques fruits frais pour dissimuler les petites

 

imperfections !  Traditionnellement le cheesecake à la vanille se sert accompagné d’un coulis de fruits

 

rouges mais on peut très bien s’en passer . L’ingrédient principal est le Philadelphia cream cheese, 

 

que l’on trouve maintenant facilement au supermarché, en boîte de 300 g. Concernant la vanille, les

 

Américains aiment utiliser de l’extrait de vanille liquide mais j’ai une préférence pour les gousses bien

 

dodues de vanille bourbon.   

 

 Il est indispensable d’utiliser un moule à charnière de 22 ou 23 cm.  Il est également conseillé d’utiliser

 

un batteur électrique si possible sur pied pour ne pas trop vous fatiguer !

 

 

Biscuit:

 

140 g de farine

50 g de sucre en poudre 

50 g de beurre à température ambiante ( souple)

1 jaune d’oeuf

1/4 cc levure chimique 

 

Garniture:

 

900 g de Philadelphia cream cheese

190 g de sucre en poudre

4 gros œufs 

1 CS d’extrait de vanille liquide ou une belle gousse de vanille 

 

 

Préchauffez le four à 150° .

 

Préparer le biscuit en mettant la farine, la levure, le sucre et le beurre souple dans le bol d’un robot

 

muni d’un fouet ou,encore mieux, d’une « feuille  ».  Battre jusqu’à l’obtention d’une consistance de

 

sable.  Ajouter le jaune d’œuf et battre encore quelques instants pour obtenir une consistance de sable

 

légèrement humide. Placer dans le moule à charnière et tassez bien  ce mélange contre le fond en

 

utilisant votre main ou le dos d’une cuillère à soupe . Il faut impérativement que cette base soit bien

 

compacte et qu’elle recouvre tout le fond du moule .

 

Cuire une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le biscuit ait une belle couleur dorée . Sortir du four et

 

laisser complètement refroidir .

 

Mettre le Philadelphia, le sucre et la vanille (soit l’extrait liquide, soit les graines que vous aurez grattées

 

à l’intérieur de la gousse) dans le bol du robot muni de la feuille ou à défaut du fouet.

 

Battre sur vitesse lente pour obtenir une texture lisse et épaisse .  Ajouter alors un œuf à la fois, tout en

 

continuant de battre sur vitesse lente . Arrêtez le robot après l’ajout du deux et du dernier œuf, afin de

 

bien racler les parois du bol avec une spatule souple pour que tout soit mélangé de façon homogène .

 

Vous devez obtenir un ensemble lisse et crémeux . Vous pouvez augmenter un peu la vitesse en fin de

 

mélange pour aérer le tout mais prenez soin de ne pas battre trop longtemps sinon le fromage risque

 

de se déliter.

 

Versez cette garniture dans le moule,sur la base cuite et refroidie.  

 

Placer votre moule à l’intérieur d’un moule plus large et versez de l’eau bouillante jusqu’aux 2/3

 

pour une cuisson au bain-marie.

 

Cuire 40 minutes environ jusqu’à ce que la surface du gâteau commence à dorer très légèrement .

 

Il est normal que le centre du gâteau vous paraisse encore un peu tremblotant en surface, il prendra

 

parfaitement en refroidissant .

 

Laissez le cheesecake refroidir puis couvrez-le de film alimentaire et placez-le au réfrigérateur au

 

minimum 24 heures ( si vous le pouvez,je vous conseille 48 heures).

 

Si vous n’êtes pas tout à fait sûr de l’étanchéité de votre moule à charnière, entourez-le de papier alu

 

de manière à l’isoler et empêcher de l’eau d’entrer dans le moule .

 

Pour le démouler, passer une fine lame sur le pourtour du gâteau afin d’ôter toute adhérence, ouvrir

 

doucement la charnière et soulever la base de manière à libérer le gâteau puis placer un film alimentaire

 

sur le dessus du gâteau: vous pouvez ainsi le retourner sur une assiette sans risque de l’abîmer.

 

Glisser un long couteau fin entre le fond du moule et la base biscuitée pour le démouler totalement,

 

puis placer votre plat de présentation sur la base biscuitée et retournez le gâteau. Ouf ! il est enfin à

 

l’endroit et prêt à être dégusté .

 

Décorer la surface avec quelques fruits rouges ou accompagnez-le d’un coulis de votre choix .... mais

 

il est tout aussi bon service seul avec son bon goût de vanille.

 

 

D043DF6B-6A12-4D99-92D1-51B79A718BB7.jpeg

 


14/07/2019
0 Poster un commentaire

Salade de pâtes orecchiette et légumes au pesto

CFBF9C86-2AC8-47CC-9311-52FB9B599E37.jpeg

 

 

L’ été, les salades de pâtes sont un must, à la fois conviviales, gourmandes et pratiques car réalisables

 

à l’avance. A consommer à la maison ou à emmener en pique nique, celle-ci, fortement inspirée par

 

l’Italie, vous régalera ! Ce qui fait sa différence,c’est son pesto de basilic qu’il faut absolument réaliser

 

soi- même, c’est si simple et si bon! Achetez des produits de qualité comme du vrai parmesan ( du

 

parmiggiano reggiano non déjà râpé) et de la véritable mozzarella di buffala !

 

J’ai utilisé des pâtes que j’adore pour leur forme et leur texture ferme, les orecchiette, ce qui signifie

 

petites oreilles en italien. Mignon,non?

 

 

 

Pour 6 personnes:

 

400 g d’orecchiette

1 fenouil

1 oignon rouge

250 g de tomates cerise

300 g de haricots verts frais

2 poignées de roquette (100 à 150g)

Une douzaine de billes de mozzarella ( ou 2 mozzarella si buffala coupées en dés)

1 citron 

 

 

pesto:

 

un bouquet de basilic

50 g parmesan ( râpé fraîchement à partir d’un morceau de parmiggiano di reggiano)

50 g de pignons de pin

1 petite gousse d’ial 

Une bonne huile d’olive fruitée 

sel

 

 

Commencez par équeuter les haricots verts, les laver et les cuire al dente à l’eau bouillante salée.

 

Ne couvrez pas la casserole, cela permet aux haricots de garder leur belle couleur verte sinon elle va

 

virer au kaki ...  vérifiez régulièrement la cuisson,ils doivent rester croquants sous peine de s’écraser

 

en remuant la salade. Égouttez, plongez immédiatement et pour quelques secondes dans de l’eau

 

froide, cela permet de stopper la cuisson et de fixer leur belle couleur verte. Laisser égoutter et

 

refroidir.  Pendant que les haricots verts cuisent,cuisez également les pâtes selon les instructions du

 

paquet en privilégiant une cuisson al dente. Egouttez,placez dans un saladier et arrosez d’un filet

 

d’huile d’olive,mélangez et laissez complètement refroidir .

 

Préparez le pesto:

 

Mettez les pignons dans une poêle sans matière grasse, et laissez dorer à feu moyen en surveillant

 

bien: ils colorent très vite, agitez  la poêle de temps ne temps, ils ne doivent pas noircir sinon ils

 

deviennent amers. Laissez refroidir.  

 

Pendant ce temps, râpez le parmesan finement, épluchez la gousse d’ail, râpez- la également.

 

Coupez les tiges sans feuilles à l’extrémité du bouquet basilic et gardez tout le reste. Placez le

 

basilic, les pignons,la gousse d’ail, une bonne pincée de sel et le parmesan râpé dans le bol d’un

 

robot équipé d’une lame .Mixer grossièrement le tout puis laisser tourner tout en ajoutant de l'huile

 

d’olive, jusqu’à obtenir la consistance désirée, c’est à dire très souple mais pas complètement liquide.

 

Comme il s’agit d’assaisonner une salade de pâtes, le pesto doit avoir la consistance d’une vinaigrette

 

un peu épaisse. Si vous ne le consommez pas dans l’heure, couvrez-le et mettez-le au frais.

 

Couper les tomates cerises en deux. Éliminez l’extrémité dure du fenouil ainsi que les deux premières

 

feuilles,trop coriaces ( il suffit de tirer dessus).

 

Coupez le fenouil en deux et émincez-le tre finement. Émincez aussi les petites peluches vertes, elles

 

sont jolies et parfumées. Émincez finement l’oignon rouge.

 

Ajoutez aux pâtes refroidies les haricots,le fenouil et l’oignon rouge émincés, les tomates cerises,

 

les billes de mozzarella,et la moitié du pesto. Mélangez. Laissez reposer au frais au moins 20 mn.

 

Sortez la salade et le reste du pesto du frigo 10 mn avant de servir. Ajoutez alors la roquette et un peu

 

plus de pesto, selon votre goût. Arrosez d’un jus de citron et mélangez. 

 

S’il vous reste du pesto, mélangez-le à des spaghetti chauds ou tartinez-le sur des croûtons grillés à

 

l’apéro ou  recouvrez-en des demi tomates que vous cuisez au four,à la provençale.

 

 

02F527F6-AB40-497F-9A52-E717F96A2BC4.jpeg


12/07/2019
0 Poster un commentaire

Pasta au poulet,broccoli et parmesan

9A0E777B-87D3-447C-A01E-85C533DE5987.jpeg

 

 

J’ai toujours détesté le gâchis, tout particulièrement dans le domaine alimentaire! Alors, hors de question

 

pour moi de jeter des restes:  j’aime me creuser la cervelle pour les accommoder de façon simple et

 

gourmande .

 

Ce plat de pâtes est en fait un assemblage de différents restes dans mon frigo: des bouquets de brocolis

 

cuits, des pilons de poulet froids, un reste de parmesan râpé la veille et la fin d’une botte de ciboulette.

 

 Les plats de pâtes ont ceci d’extrairdinaire que,en ajoutant deux ou trois ingrédients tout simples,on en fait

 

tout un plat!

 

 

Pour 2:

 

200 g brocoli cuit al dente et refroidi ( Ne les cuisez pas trop si vous voulez qu’ils ne s’écrasent pas)

400 g pâtes de votre choix

1/2 oignon rouge 

4 ou 5 pilons de poulet rôti dans mon frigo (mais n’importe quel autre morceau fera l’affaire )

Parmesan 

Ciboulette 

huile d’olive

vinaigre balsamique

sel,poivre

 

 

Faire cuire les pâtes al dente dans une grande quantité d’eau bouillante salée selon les instructions

 

du paquet. Avant de les égoutter, réserver une louche d’eau de cuisson. 

 

Chauffer un peu d’huile d’olive dans une sauteuse et y faire revenir la moitié d’un oignon rouge émincé

 

3 à 4 minutes à feu doux. Y ajouter les restes de poulet rôti découpés en petites lanières ainsi qu'une

 

CS de vinaigre balsamique,mélanger et poursuivre la cuisson 2 ou 3 minutes, puis ajouter les pâtes.

 

Laissez cuire quelques minutes jusqu’à ce que les pâtes soient bien chaudes,en ajoutant un peu d´huile

 

d’olive si nécessaire.Ajoutez alors les petits bouquets de brocoli, un peu de parmesan râpé et la

 

ciboulette finement ciselée. Remuer très délicatement afin de ne pas trop abîmer les bouquets de brocoli.

 

 Vous pouvez ajouter un peu d’eau de cuisson des pâtes pour détendre le tout .

 

Quand l’ensemble est bien chaud, répartir dans les assiettes, arrosé d’un mince filet d’une bonne huile d’olive

 

et parsemer généreusement de parmesan finement râpé.


18/06/2019
0 Poster un commentaire