FOODLOLO

FOODLOLO

DESSERTS À L'ASSIETTE


Beghrirs façon crêpe Suzette

F4D00A18-E823-4ABD-9977-13CE3BFBC112.jpeg

 

 

Ces merveilleuses petites crêpes marocaines aussi appelees crêpes à 1000 trous sont d’une légèreté et d’une

 

texture irrésistibles! La pâte contient à la fois de la levure chimique et de la levure de boulanger qui permettent

 

la formation de toutes ces petites bulles d’air qui vont se former à la surface au fur et à mesure de la cuisson:

 

il ne faut d’ailleurs surtout pas les retourner afin de conserver ce côté aéré bien visible.

 

Traditionnellement, on sert les beghrirs (ou baghrirs) avec un mélange de beurre fondu et de miel, mais vous

 

pourrez bien sur les accommoder comme des crêpes bretonnes,à votre convenance!

 

Je vous propose une version de saison,avec le jus et le zeste de deux oranges,combinés à du beurre et du miel,

 

que l’on réduit en un sirop pour ensuite en napper ses crêpes. Vous pouvez laisser ce sirop tel quel, ou lui

 

ajouter de la cannelle ou un mélange de quatre épices si vous aimez ça !

 

Il faudra prévoir impérativement un temps de repos pour la pâte,au minimum deux heures,mais vous pouvez

 

aussi la préparer plusieurs heures à l’avance. La semoule dont il est question dans la recette n’est pas de

 

la semoule pour le couscous mais une semoule très fine utilisée pour les desserts .

 

 

942A8171-C063-4FF8-BC1E-CC51C4F8ADD5.jpeg

 

 

Pour 6 personnes,en dessert:

 

Sirop :

 

2 belles oranges à jus 

100 g de beurre

70 g de miel doux

facultatif: 1/4 cc cannelle ou mélange 4 épices 

 

Pâte à beghrirs:( pour 6 beghrirs d’environ 15 cm)

 

200 g de semoule très fine ( attention,ce ńest pas de la semoule de couscous!)

100 g de farine

1 sachet de levure chimique 

1 sachet de levure de boulanger déshydratée (5,5g)

2 CS sucre en poudre

1 pincée de sel

1 cc extrait de vanille liquide

400 ml eau tiède 

 

Pour servir: amandes effilées,juste dorées à la poêle ( sans matière grasse)

 

 

6CE001E3-FEC0-4507-BE09-96A132A0BF1D.jpeg

 

 

Mettez la levure de boulanger dans un petit bol avec 3 CS d’eau tiède,mélanger et laisser reposer 5 minutes.

 

Mélangez la semoule,la farine,le sucre, le sel et la levure chimique dans un récipient à bords hauts ou dans le

 

bol dun blender.

 

Ajoutez la levure de boulanger puis versez l’eau tiède et mixez à pleine puissance pendant 5 minutes.

 

Laisser reposer la pâte au moins deux heures dans un endroit tiède en dehors des courants d’air. Au bout de

 

ce temps,vous pouvez couvrir et réfrigérer la pâte jusqu’au lendemain si vous le souhaitez.

 

Pour faire le sirop,prélever le zeste des deux oranges que vous mettez dans une casserole,ajouter le jus de

 

ces deux oranges ainsi que le beurre, les épices et le miel.

 

Porter à ébullition puis baissez le feu et laissez mijoter une dizaine de minutes pour obtenir une sauce un

 

peu épaisse comme un sirop.

 

Pendant que le sirop cuit,réaliser les beghrirs:

 

Faire chauffer une petite poêle à feu moyen,verser 1 CS d’huile de tournesol et essuyer avec un sopalin

 

que vous conservez. Verser l’équivalent d’une louche de pâte dans la poêle,sans chercher à l’étaler, la crêpe

 

va se former toute seule,comme un pancake,et cuire cette petite crêpe épaisse 3 ou 4 minutes,jusqu’à ce

 

la surface avec les bulles soit parfaitement sèche. Ne pas retourner la crêpe afin de conserver tous ces petits

 

trous qui sont caractéristiques des beghrirs.

 

Il faut régler votre feu pour que la pâte puisse cuire dans l’épaisseur sans brûler en dessous: à titre indicatif,si

 

le thermostat de votre plaque va jusqu’à 10 régler votre feu sur 6. Ne pas remettre d’huile entre chaque crêpe

 

simplement passer le sopalin déjà utilisé sur le fond de votre poêle avant de verser la prochaine louche.

 

Servir les beghrirs bien chauds ( ils peuvent se réchauffer au micro-ondes) dans des assiettes

 

individuelles,nappées du sirop tiède et parsemés de quelques amandes effilées.


07/12/2017
0 Poster un commentaire

Pain perdu aux pommes et au sirop d'érable

IMG_9101.JPG

 

 

Qui n'aime pas le pain perdu? C'est tout de même un miracle ce morceau de pain rassis que l'on s'apprêtait

 

à jeter et que l'on arrive à transformer en un dessert moelleux et caramélisé, et que l'on peut accompagner

 

de toutes sortes de garnitures, ou simplement d'un peu de sucre....aujourd'hui, pour célébrer l'arrivée de

 

l'automne, ma version du jour est au sirop d'érable et aux pommes rissolées: un vrai délice!

 

Si vous n'appréciez pas le sirop d'érable, vous pouvez le remplacer par du sucre roux ou du miel.

 

 

Pour 4

 

4 tranches épaisses de pain tradition ou pain de campagne de la veille ou avant veille

2 pommes acidulées type Reine des Reinette

50 g de sucre en poudre

Sirop d'érable

Beurre demi sel

160 ml de lait demi-écrémé 

2 oeufs

 

 

Casser les deux œufs dans un petit saladier,les battre en omelette, puis ajouter le sucre et le lait et bien

 

fouetter. Verser dans un plat pouvant contenir les tranches de pain sur une seule couche, et laisser le pain 

 

tremper 15 à 20 mn de chaque côté.

 

 

IMG_9086.JPG

 

 

Pendant ce temps,couper les pommes en 4, ôter les pépins et le centre mais conserver la peau, puis

 

découper les pommes en petits dés.

 

Faire chauffer une grande poêle et y faire fondre une noix de beurre. Ajouter les dés de pommes et laisser

 

revenir à feu moyen environ 5 minutes, en remuant de temps en temps. Verser un mince filet de sirop d'érable,

 

agiter la poêle et laisser cuire encore 2 minutes. Mettre les dés de pommes dans un petit bol et ne surtout pas

 

laver la poêle elle va vous servir à cuire le pain perdu.

 

 

IMG_9091.JPG

 

 

Environ 10 minutes avant de déguster, faire chauffer 40 g de beurre dans la poêle utilisée pour les pommes,

 

à feu moyen, égoutter les tranches de pain à l'aide d'une écumoire et les déposer dans la poêle chaude.

 

Laissez dorer cinq minutes à feu doux puis retourner délicatement et laisser dorer 5 mn de l'autre côté.

 

Arroser alors les tranches d'un mince filet de sirop d'érable,retourner,laissez dorer encore 1 ou 2 minutes et

 

faites de même pour l'autre côté.

 

Placer chaque tranche de pain dans une petite assiette,remettre les dés de pommes à chauffer une minute

 

dans la poêle à feu moyen et les répartir sur les tranches de pain. Servir tiède,éventuellement accompagné

 

d'une boule de glace vanille.

 

 

IMG_9097.JPG

 


23/09/2017
0 Poster un commentaire

Crêpe des vendanges

IMG_8842.JPG

 

 

C'est la pleine période des vendanges dans mon petit villlage bourguignon, et en dégustant une belle grappe

 

de raisin blanc du jardin, j'ai eu envie de faire un petit dessert avec ce délicieux fruit.

 

Cette recette de grosse crêpe à partager est un classique à ma table familiale, je le réalise d'habitude avec

 

des pommes rissolées. Cette version est très agréable aussi!

 

Si vous craignez de croquer dans les pépins, choisissez une variété sans pépin ou coupez les grains en 2

 

pour les ôter. 

 

 

IMG_8813.JPG

 

 

Pour 4:

 

130 g farine

30 g sucre roux ou blanc en poudre

2 gros oeufs 

200 ml de lait demi écrémé ou de lait d'amandes

1/2 cc d'extrait de vanille liquide, ou 1/2 gousse

2 fois 20 g de beurre

Sucre roux ou blanc pour saupoudrer 

1 grappe de raisin blanc 

 

 

IMG_8830.JPG

 

 

Mélanger la farine et le sucre. Battre les oeufs, les ajouter au centre de la farine creusée en puits.

 

Commencer à fouetter en incorporant le lait progressivement, puis ajouter la vanille.

 

Faire fondre 20 g de beurre dans une poêle de taille moyenne, à feu modéré,sans coloration.

 

Verser toute la pâte, parsemer de grains de raisins blanc et laisser cuire environ 5 mn à feu doux.

 

Surveiller le dessous de la crêpe qui doit été doré mais pas brûlé.

 

Placez une grande assiette d'un diamètre légèrement plus grand que la poêle sur celle-ci et, avec précaution,

 

retournez le tout d'un geste rapide.

 

Faites alors fondre les 20 g de beurre restant et faites glisser la crêpe dans la poêle afin de cuire l'autre côté.

 

 

IMG_8831.JPG

 

 

Quand tout est cuit, transférer dans le plat de présentation,saupoudrer de sucre et et éventuellement

 

de quelques grains de raisin. Couper en 4 et servir tiède.

 

 

IMG_8824.JPG


05/09/2017
0 Poster un commentaire

Pêches au sirop de vin rouge et épices douces

IMG_8390.JPG

 

 

Voici un dessert rafraichissant et léger pour terminer un bon repas en beauté. Un dessert d'été si vous le

 

réalisez avec des pêches, mais qui saura aussi vous régaler l'hiver avec des poires Conférence.

 

Utilisez un bon petit vin rouge, votre sirop n'en sera que meilleur! Pour ma part, j'utilise des bouteilles

 

déjà entamées ou ouvertes depuis un peu trop longtemps,quand je peux. Ce jour là, un joli vin des Maranges,

 

lieu ou je réside en Bourgogne, vin de mon voisin, excellent vignoble de surcroît !

 

Plus vous laisserez macérer les pêches après cuisson, plus votre dessert sera coloré et parfumé, ce qui

 

est pratique lorsque l'on veut faire les choses à l'avance. J'ai utilisé des pêches plates et j'ai parfumé le 

 

vin avec un bâton de cannelle et deux étoiles de badiane. On peut les remplacer par une gousse de vanille.

 

 

IMG_8384.JPG

 

Pour 6:

 

2 CS de sirop de grenadine 

500 ml de vin rouge

1 bâton de cannelle

2 étoiles de badiane 

250 g de sucre en poudre ( blond pour moi)

6 belles pêches plates ou rondes,non tachées,mûres mais encore un peu fermes 

 

 

Faire des petites incisions de 1 cm avec un petit couteau pointu aux 4 coins du pédoncule, cela aidera la peau

 

à se détacher et permettra de l'attraper facilement.

 

Porter une casserole d'eau à ébullition, arrêter le feu et y plonger les pêches 10 secondes. Les égoutter,

 

attendre 2 ou 3 mn et ôter la peau, comme dans un rêve,en tirant dessus à l'aide d'un petit couteau.

 

IMG_8386.JPG

 

 

Porter à ébullition le vin additionné du sucre, de la grenadine,la badiane et le bâton de cannelle, puis réduire

 

le feu et laisser bouillonner 10 mn à découvert. Y déposer les pêches à l'aide d'une écumoire et laisser cuire

 

10 mn à petits bouillons en retournant délicatement les pêches à mi cuisson.

 

Laisser refroidir puis couvrir et mettre au réfrigérateur au moins 6 h. Retourner les pêches une fois ou deux

 

pour bien les colorer des deux côtés. 

 

Plus elles macèrent, meilleures elles sont. Vous pouvez même les faire 24 à 48 h à l'avance.

 

Déguster très frais, avec le sirop de cuisson..

 

IMG_8394.JPG

 


28/07/2017
0 Poster un commentaire

Coupe framboises,meringue,chantilly coco

IMG_5896.JPG

 

 

Quand Il fait chaud, que l'on a ni l'envie ni le temps de se lancer des recettes longues ou complexes, voici

 

un dessert sympathique qui nécessite peu d'ingrédients et de temps. Il suffit de fouetter de la crème de

 

coco ( surtout pas du lait ee coco, cela ne marcherait pas) en chantilly, et de la mélanger avec de la

 

meringue achetée chez le pâtissier et quelques framboises,même surgelées, pour obtenir une coupe

 

dessert chic, rafraîchissante et gourmande!

 

Je vous recommande la crème de coco Kara ( rayon produits d'ailleurs). J'ai utilisé de belles framboises

 

entières surgelées qui ses décongèlent en 15 mn une fois incorporée. Ne pas réaliser ce dessert trop

 

longtemps à l'avance pour éviter que la chantilly retombe ou que la meringue ne fonde et ramollisse.

 

Vous pouvez faire la chantilly 30 mn à l'avance et mélanger 5 mn avant de servir avant de servir...

 

 

IMG_5887.JPG

 

 

Pour 6

 

400 ml de crème de coco Kara (2 bricks), bien froide

200 g de framboises fraîches ou surgelées + quelques unes pour la déco 

1 grosse meringue nature ou plusieurs mini

6 CS de sucre glace

 

IMG_5901.JPG

 

IMG_5890.JPG

 

 

Mixer la crème bien froide jusqu'à obtenir une consistance bien ferme. Ajouter le sucre glace et fouetter

 

quelques instants. Mélanger, le moins possible, avec les framboises ( encore surgelées le cas échéant) et de

 

la meringue émiettée.

 

 

IMG_5891.JPG

 

 

Répartir dans des coupes ou tasses. Décorer de 2 ou 3 framboises et un peu de meringue.

 

 

IMG_5898.JPG

 

 

 

Réserver au frais jusqu'au moment de servir. Si les framboises sont surgelées, attendre qu'elles reviennent à

 

une consistance souple, ce qui est rapide.

 

Servir bien frais.


23/05/2017
0 Poster un commentaire

Brioche perdue à la noix de coco et au chocolat râpé

IMG_2729.JPG

 

 

Le pain perdu,dessert gourmand de notre enfance, revient régulièrement sur notre table familiale,

 

surtout les soirées grises et froides d'hiver où l'on cherche un peu de douceur et de réconfort.

 

Depuis le temps, j'ai cherché à le décliner sous bien des formes : pain de campagne, baguette,

 

pain de mie ou brioche pour la base, et garnitures diverses pour l'accompagner.

 

La brioche a notre préférence, encore plus depuis que nous à habitons en Vendée... plus moelleuse,

 

à la fois rustique et chic, je n'hésite pas à la servir à nos invités, toujours ravis de ce dessert.

 

Pour ma recette de base, j'utilise d'habitude du lait entier, mais aujourd'hui je vous propose une

 

déclinaison au lait de coco, copeaux de chocolat et noix de coco râpée. Un vrai bonheur!

 

 

IMG_2727.JPG

 

 

Pour 4 gourmands:

4 tranches épaisses ( 3 bons cm) de brioche Vendéenne
3 oeufs
4 CS rases de sucre roux + et un peu plus pour saupoudrer pendant la cuisson
300 ml de lait de coco fluide ( type Bjorg , rayon diététique)
noix de coco en poudre
1/2 tablette de chocolat noir pour dessert
Beurre

 

 

Battre en omelette les oeufs à la fourchette dans un bol.


Dans un large plat creux, suffisamment grand pour contenir les 4 tranches de brioches

 

posées à plat, verser les oeufs, le lait de coco, les 4 CS de sucre et bien mélanger au

 

fouet jusqu'à ce que le sucre soit fondu.


Déposer les tranches de brioches et les laisser s'imbiber au moins 5 mn de chaque côté.

 

Pendant ce temps, râper dans une assiette creuse la quantité de chocolat désirée en fins

 

copeaux à l'aide d'un couteau économe.

 

Faire fondre 50 g de beurre à feu moyen dans une large poêle pouvant contenir les 4 tranches.

 

Ne pas le laisser roussir.Quand il est bien mousseux, déposer les tranches de brioche dans la

 

poêle sur feu doux à moyen ( puissance 6 sur ma plaque qui va jusqu'à 10).Les saupoudrer d'un

 

peu de sucre roux. Attendre quelques minutes qu'elles soient bien dorées et les retourner. Les

 

saupoudrer d'un peu de sucre roux et au bout de quelques minutes,quand l'autre face est bien

 

dorée, ajouter un fin voile de noix de coco en poudre et retourner les tranches une dernière fois.

 

Laisser cuire à feu doux encore 2 mn et placer dans 4 assiettes à dessert, côté noix de coco sur

 

le dessus.Parsemer immédiatement avec les copeaux de chocolat, qui vont ainsi commencer à

 

fondre. Saupoudrer encore d'un peu de noix de coco râpée. Laisser reposer quelques minutes

 

et déguster encore tiède.

 

 

IMG_2734.JPG


26/11/2016
0 Poster un commentaire

Panna cotta vanille-rhum, sauce caramel au beurre salé

image.jpeg

 

 

La panna cotta est un dessert simple et rapide à préparer, il faut juste anticiper un peu pour lui laisser un

 

temps de prise de quelques heures au réfrigérateur. Je la prépare la veille pour le lendemain et je choisis

 

des garnitures différentes selon les saisons et les envies. Coulis de fraise ou framboise aux beaux jours,

 

coulis ou dés de mangue fraîche en hiver, ou pour un dessert encore plus gourmand, une sauce au chocolat

 

ou au caramel.

 

Pour cette recette, j'ai ajouté du rhum à la vanille que je mets toujours dans ma panna cotta et les deux sont

 

vraiment une combinaison gagnante. Un vrai délice avec le caramel!

 

N'ayez pas peur de réaliser un caramel, avec mes conseils, c'est inratable. Idem pour l'utilisation de la

 

gélatine, il suffit de respecter le déroulé de la recette...

 

 

image.jpeg

 

 

Pour 5 verrines assez généreuses ou 6 plus petites:

 

600 ml de crème liquide entière ( j'ai utilisé la crème Elle et Vire à 30%)

100 g de sucre en poudre

3 feuilles de gélatine 

1 gousse de vanille

1,5 CS de rhum ambré

 

pour la sauce au caramel:

 

120 g de sucre

3 CS d'eau

30 g de beurre demi sel

100 ml de crème liquide entiere

 

optionnel: 1 barre de chocolat noir de qualité

                   fleur de sel

 

 

La veille, préparez la panna cotta:

 

Laissez tremper la gélatine dans un bol d'eau FROIDE 5 mn, le temps qu'elle ramollisse.

 

Fendre la gousse de vanille en 2, gratter l'intérieur avec un couteau d'iffice pour prélever les graines et les

 

ajouter à la crème, ainsi que le sucre. Porter à ébullition. Éteindre le feu. Ajouter la gélatine bien essorée entre

 

vos doigts dans la crème bien CHAUDE. Remuer au moins 30 secondes au fouet pour bien dissoudre la

 

gélatine.

 

Ajouter le rhum, mélanger et répartir dans les verrines.

 

Attendre le complet refroidissement avant de mettre au frigo. Il faudra au moins 3 ou 4 heures pour que la

 

crème devienne ferme. Faites les donc largement à l'avance.

 

 

image.jpeg

 

 

Préparez le coulis de caramel:

 

Faites chauffer un peu la crème au micro ondes. Elle doit être tiède à chaude  pour éviter le choc thermique

 

entre une crème glacée et un caramel bouillant.

 

Mettre dans une petite casserole le sucre et l'eau. Remuer doucement au fouet,sans allumer le feu, juste pour

 

imbiber tout le sucre. Allumez le feu sur puissance maximum et surtout ne remuez pas, n'introduisez aucune

 

cuiller ou fouet dans le caramel en train de cuire, sous peine de le faire cristalliser. Il suffit d'attendre sans rien

 

faire! Surveillez de près, cela va très vite: quand les bords comment à jaunir, la coloration ne va prendre que  

 

quelques secondes. Attendez que le caramel prenne une belle couleur ambrée moyennement foncée.

 

Ne le laissez pas brunir, il sera amer. Agitez simplement la casserole en faisant des cercles, pour homogénéiser

 

la couleur.

 

Quand la couleur est la bonne, ôtez la casserole du feu et versez la crème tiède. Attention aux éclaboussures

 

brûlantes! Fouettez tranquillement pour incorporer la crème, puis ajoutez le beurre et remuez jusqu'à ce qu'il

 

soit complément incorporé. Laisser refroidir à température ambiante. Si vous le faites la veille, couvrez-le

 

avec du film alimentaire et gardez-le au frais puis passez-le simplement 10 secondes au micro ondes pour

 

l'assouplir ( car il se sera un peu figé).

 

 

image.jpeg

 

 

Avant le service, verser sur la panna cotta bien fraîche le coulis de caramel à température ambiante.

 

Râper des copeaux de chocolat au couteau économe sur le dessus et/ou ajouter 2 ou 3 cristaux de fleur

 

de sel.

 

 

image.jpeg


13/11/2016
0 Poster un commentaire

Yaourts maison sans yaourtière ( la recette de mamie Annick)

image.jpeg

 

 

Aujourd'hui, je vous livre la recette de yaourts maison de ma maman. Ces yaourts sont onctueux et fondants

 

et bien meilleurs que les yaourts industriels. Vous verrez que vos enfants n'y résisteront pas.


Inutile de posséder une yaourtière, il suffit d'utiliser une cocotte avec couvercle. Son petit secret consiste

 

à ajouter un peu de lait en poudre Regilait, ainsi qu'on le faisait dans sa famille à la ferme. A l'époque, au

 

début des années 60, on trouvait les yaourtières Yalacta ainsi que le ferment et le thermomètre de cuisson de

 

la même marque en pharmacie. Elle possède d'ailleurs toujours le thermomètre ( so vintage!) de l'époque.


Aujourd'hui, elle utilise les ferments lactiques Alsa ( les "normaux") et préfère utiliser du lait entier UHT

 

plutôt que du lait frais, ce qui lui évite de faire bouillir le lait au préalable. Par contre si vous préférez acheter

 

du lait cru à la ferme ou du lait frais au supermarché, il faudra impérativement le faire bouillir afin de détruire

 

les bactéries. Il vous faudra ensuite attendre que le lait redescende à la bonne température avant de

 

lui ajouter les ferments.

 

Ma mère utilise systématiquement les sachets de ferments lactiques, plutôt qu'un yaourt à la place, comme

 

le font certains, car la prise est meilleure.


Afin de réussir vos yaourts,donc, il faut impérativement :


- utiliser du lait entier


- utiliser un thermomètre et ne pas laisser la température dépasser les 60° pour ne pas détruire les

 

ferments lactiques qui permettent aux yaourts de prendre la bonne consistance.


- respecter le temps de séjour dans votre four tiède (60° également) d'au moins 5 heures. Faites-les donc

 

en soirée et laissez-les toute la nuit dans votre four éteint, ce sera parfait.

 

Pour 8 pots:

 

1 L de lait Entier UHT ( si vous achetez du lait frais non pasteurisé, il faudra le porter à ébullition puis attendre que la température redescende à 58°)
2 CS de lait en poudre Regilait
1 sachet de ferment lactique Alsa 

 

Matériel:


1 cocotte avec couvercle

1 thermomètre de cuisson
8 pots de yaourt en verre avec couvercle ( ou film alimentaire et élastiques)

 

 

image.jpeg

 

 

Allumer le four à 60°, chaleur tournante. Placer à l'intérieur la cocotte avec son couvercle pour qu'elle tiédisse

 

le temps de préparer les yaourts.


Faire tiédir le lait dans une casserole en contrôlant sa température avec un thermomètre de cuisson.

 

La température idéale est de 55 à 60° ( disons 57/58°) et ne doit pas dépasser 60°.


Mélanger le lait en poudre et le ferment lactique dans un bol. Prélever 4 CS de lait tiède dans la casserole et

 

les ajouter à ce mélange. Bien mélanger pour faire fondre.

 

 

image.jpeg

 


Verser le contenu du bol dans la casserole de lait arrivé à la bonne température, bien remuer et transférer

 

dans les pots de yaourt. Placer les pots dans la cocotte, mettre le couvercle et enfourner. Laisser 5 mn

 

à 60°, puis éteindre et laisser dans le four porte fermée au moins 5 h ( le mieux est de les y laisser toute la

 

nuit). Une fois complètement refroidis, couvrir les pots et conserver au réfrigérateur ( jusqu'à 3 jours).

 

 

image.jpeg

 

 

image.jpeg


17/09/2016
0 Poster un commentaire