FOODLOLO

FOODLOLO

GATEAUX


Fondants au coeur coulant de chocolat

55B8EED4-FCB9-4A72-9D66-9F7436CE81FB.jpeg

 

 

Ces petits fondants au cœur coulant de chocolat partent d’une base plutôt simple à faire. Le seul point

 

délicat est la cuisson, car obtenir un pourtour suffisamment cuit pour se tenir en même temps qu’un

 

cœur coulant tient souvent du numéro d’équilibriste. Je vous conseille de faire un essai avec un seul

 

ramequin pour vérifier que votre four chauffe à peu près comme le mien: dans ce cas, 10 mn à

 

10 mn 30 devraient suffire.

 

Vous pouvez préparer la pâte un peu avant le repas, mais la cuisson devra se faire au dernier moment. 

 

 

Pour 4 à 5 fondants:

 

125 g de beurre doux

150 g de chocolat noir pour dessert

1 CS de cacao amer en poudre

70 ml lait

3 gros œufs

120 g sucre en poudre

40 g de sucre roux

80 g de farine

 

 

6B935D8F-4C65-40BB-90B0-304CCEBCDFA1.jpeg

 

 

Préchauffez le four à 200°.

 

Mettre dans une petite casserole le beurre en morceaux et le chocolat cassé en carrés. Laisser fondre à

 

feu doux, en remuant de temps en temps. Ne jamais laisser bouillir. Éteindre le feu et lisser au fouet.

 

Ajouter alors le cacao et le lait et bien mélanger.

 

Fouetter les œufs et le sucre au batteur électrique pendant une dizaine de minutes ( avoir un batteur sur pied,

 

cela aide!). Incorporer le chocolat fondu à ce mélange puis faire de même avec la farine ( le tout sur vitesse

 

lente). Ne pas battre plus que nécessaire.

 

Beurrer des ramequins et les remplir avec l’appareil au chocolat,jusqu’à 1 cm du bord. Cuire 10 mn.

 

Sortir du four, laisser poser 1 mn, pas plus, puis retourner sur les assiettes de service. ( si les fondants ne se

 

démoulent pas facilement,passer la lame d’un fin couteau le long des parois des moules).

 

Saupoudrer de sucre glace ou de cacao amer, et accompagner éventuellement de framboises ou fraises.

 

Servir immédiatement.

 

 

5D7E470B-36A9-4F49-8B6D-5AA26B06FF75.jpeg

 


08/05/2019
0 Poster un commentaire

Carrot cake à étages

8625E9F0-8635-4848-9695-78613FDFBBC6.jpeg

 

 

 

Ce gâteau a, pour moi, le goût de mes séjours en Angleterre. Si vous êtes fan de cannelle, de mélange 4

 

épices, et toute chose British, ce gâteau ultra moelleux et gourmand est fait pour vous!

 

Il vous faudra 3 moules ronds de 20 cm de diamètre pour cuire les 3 gâteaux qui seront ensuite empilés et

 

garnis de glaçage crémeux au cream cheese Philadelphia.

 

Si toutefois vous ne disposez pas de ces moules, vous pouvez en faire un seul dans un moule rond de 26 cm,

 

et le couper dans l'épaisseur pour obtenir deux gâteaux à empiler. Il sera moins haut et moins festif,mais

 

délicieux de toute façon!

 

Essayez vraiment d’utiliser du sucre muscivado, il apporte son goût typique si authentique pour la recette.

 

On le trouve en magasin bio.

 

Prévoyez de faire ce gâteau 24 à 48 h avant degustation. C’est le genre de gâteau qui se bonifie avec le temps.

 

 

Gâteaux:

 

250 g farine avec levure incorporée ( à défaut, ajouter un sachet de levure chimique)

300 g de sucre muscovado ( à défaut, du sucre roux)

3 gros œufs 

1 yaourt type Velouté

140 ml d’huile de tournesol

1 cc cannelle

1 cc mélange 4 épices 

1 pincée de fleur de sel

300 g de carottes râpées finement

50 g noix de coco râpée 

120 g de cerneaux de noix de pecan, grossièrement hachées ( réservez en 8 pour la déco)

 

 

2C3B0287-5133-4F6A-A733-A5EFF3046E5A.jpeg

 

 

 

Allumer le four à 180°, chaleur tournante.

 

Mélanger la farine et le sucre. Battre les œufs en omelette et les ajouter , ainsi que le yaourt. Verser l’huile,

 

bien mélanger puis ajouter le reste des ingrédients. Bien mélanger le tout à la spatule.

 

Répartir dans les 3 moules légèrement beurrés. Cuire 25 mn ( 35 à 40 mn pour un seul moule de 26 cm).

 

Attendre qu’ils tiédissent pour les démouler  et les laisser totalement refroidir.

 

Pendant ce temps,préparer le glaçage.

 

 

Glacage:

 

200 g de Philadelphia nature

200g de beurre pommade ( bien mou, mais surtout pas fondu)

300 g de sucre glace 

2 cc d’extrait de vanille liquide

 

  

Fouetter le beurre au batteur électrique 3 mn pour bien l’aérer et l’assouplir. Arrêter le batteur, ajouter le

 

sucre glace et battre 5 mn. Enfin, ajouter le Philadelphia et la vanille et battre encore 3 mn.

 

Répartir du glaçage ( à l'aide d’une spatule coudée si possible ) sur un premier gâteau ( placez le dessus

 

arrondi du 1er gâteau,puis les autres aussi, sur le plan de travail si vous voulez un gâteau bien plat sur

 

le dessus) de manière à bien recouvrir toute la surface sur un centimètre d’épaisseur.

 

Recouvrir avec un autre gâteau, répartir à nouveau du glaçage et ajouter le dernier gâteau.

 

Recouvrir alors le dessus du gâteau ainsi que tout le tour en répartissant le glaçage de façon égale et en

 

lissant bien. Inutile de surcharger.

 

Décorer le dessus avec 8 cerneaux de noix de pecan.

 

Déposer le gâteau sur le plat de service ( en glissant la spatule coudée dessous pour le soulever) et placer

 

au frais 24h, au moins. Encore meilleur au bout de 2 jours.

 

 

4E59F057-C455-426B-BCED-0A5AF6A83378.jpeg


07/04/2019
0 Poster un commentaire

Kouign amann (de Bernard Laurance)

1ACD1B8B-62D4-4EF4-84E7-221FA6CC4E93.jpeg

 

 

Depuis le temps que je cherchais la recette parfaite du Kouing amann, quel ne fut pas mon bonheur lorsque,

 

en testant la recette de Bernard Laurance, du blog La Cuisine de Bernard, je me suis trouvée transportée

 

en Bretagne, me régalant d’un gâteau ultra croustillant et caramélisé comme je l’aime.... une vraie réussite, 

 

que je partage avec vous aujourd’hui . Comme pour toutes les recettes à base de pâte levée, cela demande

 

un peu de patience et de temps car une fois la pâte pétrie, il vous faudra la laisser reposer suffisamment

 

de temps pour obtenir la consistance souhaitée: si vous la laissez reposer une heure, votre gâteau gonflera

 

davantage à la cuisson, si vous choisissez de la laisser reposer deux heures, vous obtiendrez alors un kouign

 

amann plus plus plat et dense, exactement comme je les aime. Il est très important d’avoir un beurre salé

 

( mais sans cristaux car ceux-ci déchireraient la pâte ) et ultra mou pour pouvoir l’étaler facilement.  Soit vous

 

le sortez depuis la veille dans une pièce chauffée, soit vous le mettez à ramollir dans votre four allumé sur

 

la fonction éclairage qui diffuse une douce chaleur : attention, il ne s’agit pas d’allumer vraiment votre four, il

 

doit être très mou mais pas liquide!

 

Vous pouvez utiliser de la levure sèche ou fraîche, personnellement je préfère la levure fraîche.  

 

La pâte peut se travailler à la main ou,si vous avez la chance d’en avoir un, dans un robot muni d’un crochet.

 

Il y a aussi un petit travail de patience qui consiste à plier et replier la pâte plusieurs fois .

 

Alors, c’est vrai,cette recette nécessite un peu de travail mais le résultat est un régal absolu pour les amateurs

 

de gourmandises bretonnes riches en sucre et en beurre !!

 

 

72DDB001-E51A-4816-A90F-9EF4501E9A1E.jpeg

 

 

 Pour 6 personnes :

 

210 g de farine ( et environ 40 g au moment de l’étaler)

125 g d’eau tiède 

10 g de levure fraîche ( ou 1/2 sachet de levure sèche)

200 g de beurre salé ( sans cristaux),bien mou +25 g pour le moule+25 g pour le dessus

200 g de sucre (+25 g avant ou après cuisson, j’ai choisi la première option)

 

 

Commencer par délayer la levure (si c’est de la levure fraîche, l’émietter avant du bout des doigts) avec 50 g

 

d’eau bien tiède. Bien mélanger pour dissoudre complètement toute la levure.

 

Mélangez le sel et la farine. Comme j’ai utilisé un robot Kitchenaid avec un crochet, j’ai d’abord mis la

 

farine additionnée de sel dans la cuve,creusé un petit puits et versé au centre la levure délayée. J’ai ensuite

 

mis le robot en route sur vitesse lente et versé progressivement le reste de l’eau tiède.  

 

Une fois le tout amalgamé, j’ai laissé tourner le robot une petite dizaine de minutes le temps d’obtenir une

 

pâte bien lisse et homogène. On peut bien sûr pétrir cette pâte à la main,comme pour fabriquer du pain.

 

Placer ensuite la boule de pâte ainsi obtenue dans un récipient, tracer une croix au couteau sur le dessus

 

et couvrir d’un linge propre. Laisser pousser au moins 1h30 dans un endroit bien chauffé, le mieux étant 

 

d’attendre 2 h.

 

 

33DDFD54-8FE6-402F-854C-867422B9BC38.jpeg

 

 

Mettre alors sur le plan de travail tous les ingrédients qui vont vous servir à façonner le kouign alann: le sucre,

 

le beurre bien mou comme une pommade et les 40 g de farine supplémentaire.

 

Fariner le plan de travail d’une fine de couche de farine et ne pas hésiter à mettre un tout petit peu de farine

 

sur le dessus de la pâte afin qu’elle ne colle pas du tout. 

 

Étaler la pâte au maximum dans la longueur et un peu dans la largeur à l’aide d’un rouleau à pâtisserie,

 

pour obtenir un long rectangle.

 

 

2B3AB9A7-4189-4953-B2F5-A9A1A91939E0.jpeg

 

 

Étaler alors le beurre sur la pâte jusqu’à 1 ou 2 cm du bord . J’ai utilisé une spatule coudée, mais on peut

 

utiliser le dos d’une cuillère à soupe ou tout simplement ses doigts.

 

 

CF9A543E-7231-44E3-8F9D-670EDC1FE7E2.jpeg

 

 

Une fois tout le beurre étalé, saupoudrer avec les 200 g de sucre de façon bien uniforme.

 

Appuyer légèrement sur toute la surface pour bien incorporez le sucre au beurre .

 

 

8323F80B-74F2-4737-B789-9579A75AAED6.jpeg

 

 

Plier ensuite la pâte en trois dans la longueur, c’est-à-dire rabattez une première extrémité jusqu’au milieu,

 

puis la deuxième extrémité par dessus la première (pour toutes les opérations de pliage, toujours s’aider de

 

la farine supplémentaire qui sert à saupoudrer le plan de travail et la pâte elle-même).

 

 

FC7B5EEB-A24A-438C-8CB7-06149C22CCA3.jpeg

 

 

Puis rabattre les côtés ,cette fois dans la largeur, de la même façon.

 

 

E7205EEA-A85B-4029-92F0-566ABC404AA5.jpeg

 

 

Étaler à nouveau la pâte au rouleau dans la largeur et la longueur de façon très douce pour ne pas tout

 

écraser, ce qui ferait sortir le beurre et le sucre comme du dentifrice. Toujours saupoudrer légèrement de

 

farine afin que la pâte ne colle ni au plan de travail ni au rouleau.

 

 

962E466C-7507-4DE4-BA54-EBC9754521A0.jpeg

 

 

Une fois la pâte à nouveau étalée en un long rectangle, plier encore une fois en trois dans la longueur,étaler

 

de nouveau, puis faire de même dans la largeur. Rester bien vigilant afin de ne pas faire ressortir le sucre et

 

le beurre de la pâte.

 

Courage, vous y êtes presque ! Préchauffer le four à 180° et beurrer un moule rond de 26 cm avec 25 g

 

de beurre. Placer le bâton dans le moule et utiliser vos doigts pour lui faire prendre,autant que faire se peut,

 

la forme ronde du moule. Vous pouvez aussi,si vous le préférez, le façonner au rouleau avant de le déposer

 

dans le moule . Tracer au couteau un large quadrillage sur le dessus de la pâte et parsemer avec les 25 g

 

de beurre restant.

 

 

8F0A98F5-2EF9-4D05-AE90-A7661C12D392.jpeg

 

 

Je sais,cela fait beaucoup de beurre, mais c’est ainsi que cela doit être: tout ce beurre et ce sucre vont

 

caraméliser exactement comme il le faut !

 

Bernard ajoute 25 g de sucre en poudre une fois le gâteau démoulé ...personnellement j’ai préféré l’ajouter sur

 

le dessus avant la cuisson.

 

Cuire le gâteau 35 minutes: il doit être bien doré et croustillant.

 

Sortir le gâteau du four et le laisser boire tout seul le beurre qui stagne au fond (une dizaine de minutes) ,

 

puis dès qu’il est incorporé, placer une assiette ou un plat retourné sur le moule, retourner le tout et secouer

 

un peu pour faire tomber le gâteau sur le plat. Et là,contemplez votre chef-d’œuvre!

 

 

37C3F821-132C-4F19-96CB-338AB87CE4FC.jpeg

 

 

Vous pouvez le retourner à nouveau afin que les croisillons sur le dessus soit visibles ( et c’est là que Bernard

 

ajoute les 25 g de sucre restant) ou le servir du côté le plus caramélisé, ce que j’ai fait.

 

Le kouign amann est à son top le jour même mais se garde 2 ou 3 jours ou se congèle très bien .

 

Normalement, il se déguste un peu tiède: il suffit de le réchauffer quelques minutes au four, ou même au

 

micro-ondes  (30 secondes).

 

 

DF8739BF-FBDA-414C-B93E-EE4C3BC4DB44.jpeg


18/03/2019
0 Poster un commentaire

Gâteau au chocolat,glaçage au chocolat

C4572901-FD9E-4C85-A89E-D60A63088ED5.jpeg

 

 

On a toujours besoin d’une recette fiable de gâteau au chocolat,simple à réaliser tout en étant festif et surtout

 

bon! La ganache qui le recouvre lui  apporte encore plus de goût et de fondant et permet une petite déco

 

selon votre inspiration. Une recette de Donna Hay.

 

 

Pour un moule rond de 20 cm, soit pour 8 personnes:

 

gâteau:

 

190 g farine avec levure incorporée 

25 g de poudre de cacao amer ( Van Houten)

160 g de sucre en poudre

2 gros oeufs 

190 g de lait

150 g de beurre fondu ( au micro-ondes)

100 g de chocolat noir pour dessert,fondu ( en même temps que le beurre,au micro ondes)

1 cc d’extrait de vanille liquide 

 

glaçage:

 

120 ml de crème liquide entière 

200 g de chocolat noir pour dessert

 

 

C20E5277-7624-4185-9B33-8F7B157FE844.jpeg

 

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Beurrer un moule non adhésif de 20 cm de diamètre. Placer au fond un cercle de papier cuisson pour faciliter

 

le démoulage. ( il suffit de placer votre moule sur une feuille de papier cuisson , de tracer le contour au crayon

 

et de le découper).

 

Tamiser la farine avec levure et le cacao en poudre et les mettre dans un récipient avec le sucre,les œufs,

 

le lait, le beurre et le chocolat fondus,la vanille liquide. Battre le tout ( j’ai utiliser le batteur électrique mais

 

le fouet manuel ira aussi) pour obtenir un ensemble lisse et homogène.

 

Verser dans le moule et cuire 35 à 40 mn. Il doit être cuit mais pas complètement sec non plus. 

 

Atendre qu’il ait tiédi avant d elle retourner sur une grille à pâtisserie pour le laisser refroidir complètement.

 

Retirer le papier cuisson.

 

Preparer la ganache: pourter la crème à ébullition dan d’une petite casserole.Eteindre alors le feu et ajouter

 

le chocolat cassé en carrés. Mélanger au fouet jusqu’a ce qu’il soit parfaitement fondu.

 

Verser le glaçage sur le dessus du gateau,toujours sur sa grille. Vous pouvez,au choix,recouvrir la partie

 

bombée ou le retourner pour mettre le dessous dessus, pour avoir une surface bien plate.

 

L'étaler délicatement avec une longue spatule: vous pouvez garder le glaçage sur le dessus ou le laisser un

 

peu couler le long des parois.

 

Si vous voulez parsemer la surface de petites décorations,c’est le moment.

 

Laisser le glaçage prendre à température ambiante 1 h ou 2 , sans chercher à le manipuler.

 

Retirer précautionneusement le gâteau de la grille et le déposer sur le plat de service.

 

Conserver à température ambiante, 2 à 3 jours.

 

 

755BE1F3-C5D1-442E-9294-652E9452FD03.jpeg


05/12/2018
0 Poster un commentaire

Gâteau aux pommes et à l’huile d’olive,glaçage au sirop d’érable

 

598A9A7E-E955-4C8C-B35C-04506AD82AFA.jpeg

 

Cette recette provient de l’excellent livre de recettes sucrées « Sweet » de Yotam Ottolenghi et Helen Goh,

 

livre qui fait un carton au Royaume Uni! Ces auteurs sont brillants et leurs gâteaux sont à se damner.

 

C’est un gâteau à la fois simple à faire et spectaculaire dans sa présentation. Il est encore meilleur au bout de

 

24 heures et se conserve 3 jours au frais ( 1 semaine pour le gâteau seul sans glaçage). L’huile d’olive permet

 

une conservation plus longue et confère au gâteau une consistance moelleuse et un doux parfum fruité.

 

On peut manger ce gâteau sans le glaçage mais ce serait vraiment dommage car celui-ci apporte tout son

 

parfum et son onctuosité à l’ensemble et fait son originalité.

 

Je vous conseille fortement d’utiliser un batteur électrique comme dans la recette d’origine, l’idéal étant

 

un batteur sur pied comme le mien,le Kitchen Aid. Ainsi vous obtiendrez la consistance recherchée.

 

 

EC10D55B-C863-42DC-BEEA-27424F7E5F7F.jpeg

 

 

Pour 10:

 

100 g de raisins secs

275 ml d’eau

350 g de farine 

1/2 cc de cannelle moulue

1,5 cc de bicarbonate de soude

1,5 cc de levure chimique 

3 grosses pommes à cuire ,soit 800 g ( Reinette, Golden,Chanteclerc...)

200 g de sucre en poudre

150 ml d’huile d’olive douce

2 gros œufs entiers, légèrement battus + 2 blancs

les graines d’1/2 gousse de vanille ( ou 1 CS d’extrait de vanille liquide)

le zeste finement râpé d’un citron ( 1 CS)

Une pincée de sel

 

Glaçage:

100 g de beurre doux, ramolli à température ambiante ( sortez-le plusieurs heures à l’avance)

100 g de sucre blond ou roux

85 g de sirop d’érable 

220 g de cream cheese (Philadelphia)

 

 

51DE18F5-E11E-4587-87F6-A04B6D2E138B.jpeg

 

 

Préchauffez le four à 180°, chaleur statique.

 

Graissez légèrement un moule rond de 23 cm à fond amovible et recouvrez-le de papier cuisson. Il doit

 

dépasser de 2 ou 3 cm car le gâteau va gonfler.

 

Mettre les raisins secs avec 200 ml d’eau dans une petite casserole. Portez à ébullition puis baissez le feu

 

et laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce que toute l’eau ait été absorbée.

 

Mélangez la farine, la cannelle, le bicarbonate de soude, la levure et le sel (le mieux étant de tamiser le tout).

 

Peler et épépiner les pommes, puis les découper en petits dés de 2 cm environ.

 

Mettre le sucre, l’huile d’olive,les 2 œufs entiers ainsi que la vanille et le zeste de citron dans le bol d’un

 

batteur électrique équipé de la « feuille ». Battre à vitesse moyenne pendant 6 à 7 mn,jusqu’à ce que le

 

mélange prenne une belle couleur jaune pâle,épaississe et double de volume. Ne soyez pas tenté d’augmenter

 

la vitesse car cela créerait des bulles d’air,ce qu’il faut éviter.

 

Retirer le bol de la machine et utiliser une large spatule pour incorporer les dés de pommes,les raisins et les

 

75 ml d’eau restants. Ajoutez alors le mélange d’ingrédients secs et mélangez  jusqu’à ce que l’ensemble soit

 

parfaitement homogène.

 

Mettre les blancs d’œufs dans un bol propre et fouetter au batteur électrique jusqu’à obtenir des blancs

 

en neige pas trop fermes. Les incorporer délicatement à la pâte et verser le tout dans le moule. Égaliser

 

la surface à la spatule. Cuire 55 à 60 minutes. Vérifier la cuisson en insérant la lame d’un couteau au centre

 

du gâteau: elle doit ressortir propre (si ça n’est pas le cas, poursuivre un peu la cuisson).

 

Laisser complètement refroidir avant de démouler et de retirer le papier cuisson. Couper alors le gâteau en 2

 

dans l’épaisseur à l’aide d’un long couteau à dents (type couteau à pain).

 

 

0DD549CF-A78A-4AC6-9B4E-4351E6627CDF.jpeg

 

 

Pour faire le glaçage,mettre le beurre bien mou (mais non fondu!), le sucre et le sirop d’érable dans le bol

 

d’un batteur électrique équipé de la feuille: battre le tout jusqu’à ce que l’ensemble soit léger et homogène

 

puis incorporer le Philadelphia, en 4 fois. Quand il est complètement incorporé, continuer à battre encore

 

2 mn,jusqu’à obtenir un glaçage épais et bien lisse.

 

Étalez la moitié du glaçage sur la partie inférieure du gâteau et recouvrir avec la partie supérieure, puis utiliser

 

le reste de glaçage pour recouvrir le dessus du gâteau ( le mieux est d’utiliser une longue spatule coudée...

 

si vous n’en avez pas,utiliser le dos d’une cuillère à soupe). Ne pas chercher à mettre du glaçage sur les côtés

 

du gâteau,qui doivent rester visibles.

 

 

D344B583-35EB-4393-8EF5-218A57E5B693.jpeg

 

 

Vous pouvez servir le gâteau directement ou bien le conserver au frais pour un usage ultérieur.

 

Il sera encore meilleur au fil des heures.

 

Personnellement,je conserve les gâteaux à la surface un peu fragile dans une boîte spéciale,type Tupperware,

 

avec un couvercle qui ne touche pas le dessus du gâteau, ce qui évite de « l’abîmer ».

 

 

BCF1401F-49B6-4509-8A12-6837345D831B.jpeg

 


08/11/2018
0 Poster un commentaire

Clafoutis

3198B5FC-9897-4667-BD28-57B7E123C7A6.jpeg

 

 

Le clafoutis, classique de la pâtisserie familiale s’il en est! Il annonce le retour de la belle saison et des fruits

 

d’été. La question épineuse est de savoir s’il faut laisser les noyaux,paraît-il! Personnellement, je ne me pose

 

pas trop de questions: je n’en mets pas, c’est tout de même plus agréable à manger!

 

Choisissez vos cerises bien fermes, lisses,sucrées et juteuses.  

 

J’ai eu la chance de pouvoir ramasser mais les miennes directement sur l’arbre .

 

 

6297BC98-A7DF-4845-A7D0-C45839D1C37D.jpeg

 

 

Pour un moule de 22 à 25 cm:

 

600 g cerises

150 g sucre en poudre 

3 œufs

125 g farine 

350 g lait entier

beurre pour le moule

 

Préchauffez le four à 200º.

 

Beurrez généreusement le moule. Lavez les cerises.

 

Dénoyautez les cerises et mettez les au fur et à mesure dans le moule.

 

 

694D90AE-3E9B-43DB-A5ED-311D8C1A0D90.jpeg

 

 

Fouettez les œufs en omelette, et ajoutez le sucre et la farine.

 

Mélangez bien, puis verser le lait tout en fouettant, pour obtenir une pâte lisse et fluide.

 

Versez la pâte sur les cerises.

 

Cuire 30 à 35 mn au four, ou jusqu’à ce que le clafoutis soit bien doré.

 

Laisser refroidir avant de démouler. Saupoudrez de sucre avant de servir.

 

 

95C24AFB-6B51-4EF2-85A4-1E5A9D355659.jpeg


26/05/2018
0 Poster un commentaire

Gâteau amandes,myrtilles et noix de coco

E34779CE-2EF2-4231-92B7-29E25151572E.jpeg

 

 

Yotam Ottolenghi a encore frappé ! Le chef britannique originaire de Jérusalem, auteur de plusieurs livres

 

« salés », s’est récemment associé à Helen Goh pour créer des recettes sucrées. Cette recette est issue de

 

leur sublime livre « Sweet », signifiant sucré ou dessert en anglais.

 

Beau, bon, réconfortant, ce gâteau associe poudre d’amandes, noix de coco et myrtilles fraîches avec

 

une touche de citron et de vanille pour un résultat très gourmand et une texture hyper moelleuse.

 

 

0572A8E7-DCF3-45B5-856F-985A4458697A.jpeg

 

 

Pour un moule rond de 20 à 22 cm de diamètre:

 

180 g de poudre d’amandes

60 g de noix de coco en poudre

250 g de sucre en poudre

70 g de farine avec levure incorporée 

200 g de myrtilles fraîches 

200 g de beurre 

le zeste d’un citron

1 grosse pincée de sel

1 CS d’extrait de vanille liquide 

4 gros œufs 

20 g d’amandes effilées 

 

 

9DA380FC-FAEE-409E-B6A6-6DD117DE7CB3.jpeg

 

 

Préchauffer le four à 180º chaleur statique par le haut et le bas ( sinon 160º chaleur tournante).

 

Mélangez le sucre, la farine, la noix de coco, la poudre d’amandes et le sel ensemble dans un grand saladier. 

 

Faire fondre le beurre aux micro-ondes, laisser tiédir.

 

Battre les œufs au fouet comme pour faire une omelette et les mélanger avec le beurre fondu, l’extrait de

 

vanille et les zestes de citron.Versez ce mélange liquide sur le mélange solide et bien mélanger.

 

Incorporez délicatement environ 150 g de myrtilles à l’aide d’une spatule.

 

Recouvrir le moule d’une feuille de papier sulfurisé et verser la pâte à l’intérieur puis parsemer sur le dessus

 

le reste de myrtilles et les amandes effilées.

 

Cuire environ 50 minutes.

 

 

E4C9EF17-8C4C-4F01-99B7-EFB99AA43920.jpeg

 

 

Laissez tiédir le gâteau environ une demi-heure avant de le démouler.

 

L’auteur aime le servir encore tiède avec un peu de yaourt épais, ou de crème fraîche, mais il est tout aussi bon

 

 une fois refroidi.

 


3E7EDD3D-5936-48B6-9933-8E8B114A61B2.jpeg

 

 

Ce gâteau se conserve très bien 3 à 4 jours, en conservant son moelleux, simplement recouvert de film

 

alimentaire. A essayer avec des framboises à la place des myrtilles...

 

 

2E40B6C6-83E5-4743-91BB-49F836483AF1.jpeg


23/03/2018
0 Poster un commentaire

Bundt cake au chocolat

C3F8ECA5-BDB8-4873-A23A-5CF584AFC01B.jpeg

 

 

Les bundt cakes doivent leur nom au moule du même nom qui permet de faire des gâteaux très graphiques:

 

en gros,c’est le moule qu’il fait tout le boulot et c'est vous qui recueillez les compliments.

 

Celui-ci est au chocolat,il est bien équilibré: ni trop sucré,ni trop gras, avec une texture un peu dense,juste

 

ce qu’il faut pour plaire aux grands et aux petits sur la table familiale. Assurez-vous de vous procurer un moule

 

de très bonne qualité: il doit être lourd et parfaitement antiadhésif,le secret pour un démoulage sans problème

 

est de beurrer très généreusement le moule dans ses moindres coins et recoins.

 

150 g chocolat noir pour dessert 

200 g beurre demi sel

3 gros oeufs (ou 4 petits)

250 g sucre

250 g farine

1/2 sachet de levure (6 g)

25 g de cacao en poudre non sucré 

1 yaourt Velouté

Beurre mou pour le moule

 

Préchauffez le four à 170° chaleur tournante.

 

Mettre le chocolat et le beurre en petits morceaux au micro-ondes pendant environ 2 mn. Bien mélanger.

 

Dans le bol d’un robot muni d’un fouet, fouetter ensemble les œufs entiers et le sucre puis ajouter la farine et

 

la levure ainsi que le cacao. Battre 2 mn pour obtenir une masse bien aérée puis incorporer le yaourt et enfin

 

le mélange chocolat beurre. Battre à nouveau 2 mn.

 

Beurrer très généreusement et soigneusement le moule et versez la préparation au chocolat dedans.

 

Bien répartir avec le dos d’une cuillère puis enfourner pour 45 mn. 

 

Laisser refroidir 20 minutes avant de démouler puis attendre qu’il soit complètement refroidi pour le saupoudrer

 

de sucre glace et le déguster.

 


06/01/2018
0 Poster un commentaire