FOODLOLO

FOODLOLO

GATEAUX


Biscuit roulé japonais à la crème pâtissière et fruit de la passion

536B051D-B422-48A7-A06A-3A5BA97E4D0C.jpeg


Voici une exquise variante du biscuit roulé japonais proposé dans ce blog ( biscuit roulé japonais aux

 

framboises et cream cheese).

 

La crème pâtissière est détendue et allégée ( si l’on peut dire mais, oui, la texture est plus aérienne!)

 

avec un peu de crème fouettée. Ensuite il suffit d’ajouter de la pulpe fraîchement pressée de fruits de

 

la passion.

 

Voici un joli dessert de fête frais, aux parfums exotiques, avec la possibilité d’inventer votre propre

 

version ( ananas, mangue,poire....)

 

 

Biscuit roulé : ( recette du blog C’est ma fournée !)

 

5 gros œufs

70 g +50 g de sucre en poudre

50 g d’huile de tournesol

50 g de lait

90 g de farine 

2 g de levure chimique 

1 belle pincée de sel

Vanille liquide ou 1 gousse de vanille

 

Crème pâtissière 

 

600 ml lait entier 

3 jaunes ( 40 g)

1 gousse de vanille

80 g sucre

40 g farine

40 g maïzena

40 g beurre froid

 

Autres ingrédients :

 

3 ou 4 fruits de la passion 

10 cl de crème liquide entière très froide

2 CS sucre glace

 

Préparer la crème pâtissière ( au moins 2 h avant dégustation):

 

Fendre les 2 gousses de vanille dans la longueur et gratter les graines à l'intérieur. Placer celles-ci, ainsi

 

que les gousses et la moitié du sucre avec le lait dans une grande casserole.Porter à la limite de

 

l'ébullition. Éteindre.

 

Fouetter ensemble le reste du sucre et les jaunes, ajouter la farine et la Maïzena. Verser dessus le lait

 

chaud tout en fouettant.Remettre le tout dans la casserole et porter doucement à ébullition. 

 

Fouetter constamment et laisser épaissir. Quand la crème est épaisse et bouillonne, cuire encore 2 mn

 

à feu moyen en remuant au fouet. 

 

Eteindre le feu et ajouter le beurre en dés. Remuer jusqu'à ce qu'il soit incorporé.Verser dans un plat,

 

filmer au contact ( c'est à dire mettre un film alimentaire directement sur la surface de la crème) et

 

laisser refroidir, puis mettre au réfrigérateur au moins 1 h. 

 

Préparer le biscuit:

 

Préchauffer le four à 170°, chaleur tournante.

 

Garnir une plaque à génoise de 40 par 30 cm ( il faut impérativement une plaque avec des rebords) avec

 

du papier sulfurisé.

 

Dans un grand bol, bien émulsionner ( mélanger pour obtenir un ensemble homogène) le lait, l’huile et

 

2 cc de vanille liquide. Réserver.

 

Mélanger la farine et la levure dans un autre bol. Réserver.

 

Montez les blancs d’œufs avec 70 g de sucre au batteur électrique. Mettre tout le sucre dès le départ

 

et fouetter jusqu’à obtenir des blancs qui commencent à devenir fermes mais pas trop.

 

Ils doivent absolument rester souples sinon ils seront difficiles à incorporer et vous n’obtiendrez pas

 

de mélange homogène ensuite...( cela prend 1 mn30 max au KitchenAid,un peu plus au batteur à main).

 

Si vous n’avez pas 2 cuves de robot, débarrasser les blancs battus dans un large saladier et nettoyer la

 

cuve pour la suite:

 

Fouetter maintenant 5 jaunes avec 50 g de sucre suffisamment longtemps pour blanchir le mélange

 

(2mn30 au KitchenAid, puissance max, plus longtemps au batteur électrique).

 

Verser d’un coup les jaunes sur les blancs et mélanger délicatement à la Maryse ( spatule souple), en

 

soulevant la masse pour ne pas casser les blancs. 

 

Le mélange doit être homogène, impérativement.

 

Tamiser la farine et la levure directement sur votre mélange et, à nouveau, mélanger le tout à la maryse

 

très délicatement, là encore pour obtenir un ensemble parfaitement homogène. Il ne doit pas y avoir le

 

moindre grumeau...

 

Prélever 30 g de cette pâte et l’ajouter au mélange huile,lait,vanille. 

 

Bien mélanger au fouet et verser le tout sur la pâte. Mélanger à nouveau à la maryse,en soulevant très

 

délicatement . Vous avez compris qu’il faut être délicat ET obtenir une masse parfaitement homogène

 

à chaque étape, sinon la cuisson risque d’être ratée...

 

Verser la pâte sur la plaque recouverte de papier cuisson et bien lisser la surface avec une spatule

 

coudée. Il faut que la surface soit parfaitement égalisée pour une cuisson régulière et un biscuit bien

 

formé. 

 

Soulevez la plaque un peu au dessus du plan de travail et lâchez-la pour la laisser retomber,3 fois de

 

suite. Cela permet de faire partir d’éventuelles bulles d’air qui déformeraient le biscuit.

 

Cuire 20 mn, environ. Le biscuit doit être bien doré.

 

Dès la sortie du four, déposer une feuille de papier cuisson sur le biscuit, recouvrir d’une autre plaque

 

et retourner le tout. Soulever délicatement le papier. Si la croûte brune se décolle, cela n’a aucune

 

importance, au contraire, ce sera plus léger.

 

Placer devant vous le gâteau, avec les côtés les plus longs face à vous.

 

Avec un grand couteau, découper un bord bien droit, et l’autre à l’oblique ( ainsi il se calera bien sous le

 

gâteau une fois roulé.

 

C’est le moment de garnir votre biscuit, une fois qu’il est bien refroidi.

 

Une fois la crème pâtissière totalement refroidie et reposée au frais, préparer la garniture.

 

Battre la crème froide avec le sucre glace pour obtenir une chantilly, ajouter par dessus la crème

 

pâtissière et continuer à fouetter au moins 2 ou 3 mn le temps de détendre la crème qui sera devenue

 

bien ferme.

 

Couper les fruits de la passion en 2, faire tomber la pulpe directement  dans la crème et l’incorporer.

 

Étaler cette crème sur le biscuit en une couche épaisse puis rouler le biscuit.

 

L’envelopper hermétiquement dans du film alimentaire et le réfrigérer plusieurs heures ( c’est encore

 

meilleur le lendemain ou surlendemain !).

 

Au moment de servir, ôter le film (!) et découper les extrémités du roulé pour avoir des bouts bien garnis

 

et nets.

 

Servir de belles tranches fraîches.

 

Peut s’accompagner de coulis de fruits ou d’un peu plus de pulpe de fruit de la passion avec quelques

 

copeaux de chocolat noir.

 

 

D23DE977-9B32-47F0-AC3D-E207C97FBAB1.jpeg


23/10/2020
0 Poster un commentaire

Gâteau aux nectarines

89EB4639-42E3-45BD-B0C6-FFCC88DA4E60.jpeg

 


Voici un gâteau tout simple pour l’été, à emmener en pique-nique ou bien à proposer aux enfants pour

 

le goûter. On peut remplacer les nectarines par des pêches, des framboises, des poires ou ce que l’on

 

veut!

 

J’aime bien le déguster avec un bon yaourt à la grecque nappé d’un filet de miel.

 

Pour un moule de 24 cm à charnières :

 

4 oeufs

150 g de farine

1 CS de levure chimique

150 g de sucre en poudre
120 g de beurre, fondu au micro-ondes

1 CS de zestes de citron

2 nectarines, coupées en lamelles 

sucre glace

 

 

73DC49C7-8F57-4D4F-806E-7D29F5A206B8.jpeg

 

 

Préchauffez le four à 180°.

 

Beurrer un moule a charnière de 23 ou 24 cm de diamètre et le fariner légèrement.

 

Casser les œufs en séparant les blancs des jaunes. Battre les blancs en neige pas trop ferme.

Dans un récipient, mettre la farine, la levure et le sucre, mélanger et creuser un puits au centre. 

 

Dans un autre récipient, battre les jaunes d’œufs le beurre fondu et le zeste de citron.


Verser ce mélange et un tiers des blancs en neige dans le puits, et mélanger pour obtenir une masse

 

homogène. Incorporer le reste des blancs à la spatule.

 

Verser la préparation dans le moule beurré et répartir les tranches de nectarine sur toute la surface.


Cuire 40 mn,ou jusqu’à obtenir un gâteau doré. Vérifier la cuisson en insérant une lame au centre.


Laisser refroidir complètement avant de démouler, puis saupoudrer de sucre glace.

 

Servir avec du yaourt à la grecque nappé d’un filet de miel, ou une crème fouettée, et accompagner de

 

quelques lamelles de nectarine supplémentaires si vous le désirez.

 

 

741B3816-E1F4-4714-899C-94F4B25190A0.jpeg

 


10/07/2020
0 Poster un commentaire

Biscuit roulé aux framboises et cream cheese

F4FFF65E-545B-4307-98D3-B7F8FBF71C6C.jpeg

 


Voici une recette de biscuit roulé parfait, léger, hyper moelleux et bien dodu. Il s’agit du Swiss roll, 

 

dont j’ai trouvé la recette sur le blog culinaire C’est ma fournée.

 

Suivez la recette à la lettre, en respectant bien les dosages et tous  les conseils, et vous aurez un roulé

 

d’une texture incroyable ! La garniture la plus simple est la confiture ou le Nutella.

 

Mais j’ai eu envie de retrouver le goût du cheesecake, j’ai donc réalisé une crème à base de Philadelphia

 

cream cheese à la vanille,qui va parfaitement bien avec des framboises,ou des fraises. 

 

Il vous faudra utiliser un batteur électrique ( le batteur sur pied étant idéal) à chaque fois que cela est

 

spécifié, vous n’auriez pas le même résultat à la main....

 

Prévoir de laisser reposer le biscuit au frais, si possible une nuit si vous le garnissez de crème.


Après ce repos, le mélange des saveurs et la texture est alors divin!

 

Biscuit roulé :

 

5 gros œufs

70 g +50 g de sucre en poudre

50 g d’huile de tournesol

50 g de lait

90 g de farine 

2 g de levure chimique 

1 belle pincée de sel

Vanille liquide ou 1 gousse de vanille

 

Garniture :

 

90 g sucre glace

300 g Philadelphia

150 g de crème épaisse entière,bien froide 

1 gousse de vanille

250 à 300 g de framboises 

( facultatif: coulis de framboises ou fraises)

 

 

7E1550D9-64B2-4360-A86A-8BA28EE5CF6C.jpeg

 

 

Préchauffer le four à 170°, chaleur tournante.

 

Garnir une plaque à génoise de 40 par 30 cm ( il faut impérativement une plaque avec des rebords) avec

 

du papier sulfurisé.

 

Dans un grand bol, bien émulsionner ( mélanger pour obtenir un ensemble homogène) le lait, l’huile et

 

2 cc de vanille liquide. Réserver.

 

Mélanger la farine et la levure dans un autre bol. Réserver.

 

Montez les blancs d’œufs avec 70 g de sucre au batteur électrique. Mettre tout le sucre dès le départ

 

et fouetter jusqu’à obtenir des blancs qui commencent à devenir fermes mais pas trop.

 

Ils doivent absolument rester souples sinon ils seront difficiles à incorporer et vous n’obtiendrez pas

 

de mélange homogène ensuite...( cela prend 1 mn30 max au KitchenAid,un peu plus au batteur à main).

 

Si vous n’avez pas 2 cuves de robot, débarrasser les blancs battus dans un large saladier et nettoyer la

 

cuve pour la suite:

 

Fouetter maintenant 5 jaunes avec 50 g de sucre suffisamment longtemps pour blanchir le mélange

 

(2mn30 au KitchenAid, puissance max, plus longtemps au batteur électrique).

 

Verser d’un coup les jaunes sur les blancs et mélanger délicatement à la maryse ( spatule souple),

 

en soulevant la masse pour ne pas casser les blancs. Le mélange doit être homogène, impérativement.

 

Tamiser la farine et la levure directement sur votre mélange et, à nouveau, mélanger le tout à la maryse

 

très délicatement, là encore pour obtenir un ensemble parfaitement homogène. Il ne doit pas y avoir le

 

moindre grumeau...

 

Prélever 30 g de cette pâte et l’ajouter au mélange huile,lait,vanille. 

 

Bien mélanger au fouet et verser le tout sur la pâte. Mélanger à nouveau à la maryse,en soulevant très

 

délicatement . Vous avez compris qu’il faut être délicat ET obtenir une masse parfaitement homogène

 

à chaque étape, sinon la cuisson risque d’être ratée...

 

Verser la pâte sur la plaque recouverte de papier cuisson et bien lisser la surface avec une spatule

 

coudée. Il faut que la surface soit parfaitement égalisée pour une cuisson régulière et un biscuit bien

 

formé. Soulevez la plaque un peu au dessus du plan de travail et lâchez-la pour la laisser retomber,

 

3 fois de suite. Cela permet de faire partir d’éventuelles bulles d’air qui déformeraient le biscuit.

 

Cuire 20 mn, environ. Le biscuit doit être bien doré.

 

Dès la sortie du four, déposer une feuille de papier cuisson sur le biscuit, recouvrir d’une autre plaque

 

et retourner le tout. Soulever délicatement le papier. Si la croûte brune se décolle, cela n’a aucune

 

importance, au contraire, ce sera plus léger.

 

Placer devant vous le gâteau, avec les côtés les plus longs face à vous.

Avec un grand couteau, découper un bord bien droit, et l’autre à l’oblique ( ainsi il se calera bien sous

 

le gâteau une fois roulé). Pour des photos détaillées, voir la recette sur C’est ma fournée!

 

Pour faciliter la suite, vous pouvez faire 3 entailles légères sur toute la longueur du côté coupé droit,

 

ainsi vous roulerez le biscuit plus facilement,en commençant par ce côté-là,sans risque de le craquer.

 

C’est le moment de garnir votre biscuit, une fois qu’il est bien refroidi.

 

Soit vous étalez de la confiture, soit vous faites ma crème au Philadelphia, ou une autre!

 

Fouetter au batteur électrique le Philadelphia,la crème bien froide,le sucre glace et les graines de la

 

gousse de vanille jusqu’à obtenir une masse ferme.

 

Répartir la crème de façon homogène sur toute la surface du biscuit, avec la spatule coudée.

 

Recouvrir de framboises et/ou de dés de fraises, puis rouler délicatement en vous aidant du papier

 

sulfurisé du dessous pour éviter d’abîmer la surface du biscuit avec les doigts.


Fermer le papier cuisson avec un bout de scotch et placer le tout au réfrigérateur plusieurs heures.

 

Déballer le roulé, le placer sur le plat de service et découper l’entame de chaque côté pour avoir des

 

bords bien nets avec une garniture qui arrive bien au bord.

 

Servir de belles tranches,bien fraîches. On peut prévoir aussi un petit coulis de fraises ou framboises.

 

 

1B421A1B-9FB2-4925-A9DA-BAA0B1A69C23.jpeg


29/05/2020
0 Poster un commentaire

Pavlova ( Nigella Lawson)

E7466447-C4E7-43F4-A35F-60BC28D118EC.jpeg

 

 

Voici la recette simple et parfaite de Nigella Lawson.  La meringue est réalisée plutôt rapidement et on obtient

 

la consistance parfaite,c’est-à-dire croustillante sur l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, un peu comme

 

un Chamallow géant .

 

Nigella retourne le pavlova une fois qu’il est totalement refroidi afin de conserver le côté le plus croustillant

 

en dessous : la garniture viendra donc se mettre sur le côté le plus plat et cette opération ne devra se faire

 

qu’au dernier moment, juste avant de servir, pour éviter de détremper la meringue.

 

Concernant la garniture,on peut rester classique avec une crème fouettée montée au dernier moment ,elle

 

aussi, ou bien utiliser un mélange de crème fouettée et de mascarpone ou encore,comme sur la photo,

 

un mélange de crème fouettée et de yaourt à la grecque ( du vrai,bien épais!).

 

Les fruits utilisés ici sont un mélange de dés de mangue,de pulpe de fruits de la passion et grains de

 

grenade. L’idée est de varier les fruits selon la saison ou les couleurs que l’on souhaite utiliser.

 

Le pavlova est servi comme une tarte : on découpe des parts sans aucun problème,malgré son aspect fragile,

 

en utilisant un grand couteau tranchant puis une pelle à tarte.  

 

C’est un dessert absolument léger et aérien (malgré la crème fouettée), il permet de terminer un bon repas

 

en beauté !

 

 

pour 8 personnes:

 

les blancs de 4 gros œufs,à température ambiante 

250 g sucre en poudre

2 cc rases de Maïzena

1 cc jus de citron

1 cc d’extrait de vanille liquide 

 

fruits:

1 mangue mûre à point

1 grenade

2 fruits de la passion

 

crème fouettée:

350 ml de crème liquide entière ( obligatoire) très froide ( c’est le secret)

ou un mélange crème et mascarpone ( Elle et Vire)

5 CS de sucre glace

1 gousse de vanille

 

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Commencer à battre les blancs en neige sur vitesse maxi au batteur électrique (le mieux étant d’avoir un

 

batteur sur pied). Lorsque les blancs commencent à devenir assez fermes, réduire la vitesse et ajouter le

 

sucre en poudre 1 CS à la fois (il est important de le faire progressivement et en prenant son temps ).  

 

Cela nécessite de battre les blancs plusieurs minutes jusqu’à obtenir une masse bien ferme, lisse et

 

brillante. Arrêter le batteur.

 

Ajouter alors la Maïzena, le jus de citron et la vanille. Mélanger délicatement à la maryse ( spatule souple).

 

Placer un papier cuisson sur une plaque à pâtisserie. Si besoin, tracer au crayon un cercle de 25 cm environ

 

en retournant un saladier dessus. Verser toute la meringue, et donner la forme d’une galette bien épaisse

 

sans chercher à faire quelque chose de parfait.

 

Enfourner et baisser immédiatement le four à 120°.

 

Cuire 1 h, puis sortir du four et laisser refroidir complètement à température ambiante.

 

 

46D7BD32-7664-4209-90DA-6E4B64EFA483.jpeg

 

 

Au moins 1 heure avant de servir, placer la crème dans le bol du batteur, gratter les graines dans la gousse

 

de vanille fendue en 2 dans la longueur, les ajouter à la crème. Placer le tout, bol compris, au froid, cela

 

facilitera la prise de la chantilly.

 

Préparer la salade fruits: couper la mangue en dés, prélever la pulpe des fruits de la passion et les grains

 

de grenade et mélanger le tout. Réserver au frais.

 

Peu de temps avant de servir, préparer la crème fouettée : battre la crème vanillée à vitesse maximale au

 

batteur électrique. Quand elle est ferme, arrêter le batteur, ajouter le sucre glace et fouetter encore un peu.

 

Dressage:  retourner la meringue sur le plat de service ( le dessus se trouve maintenant dessous).

 

Répartir la crème fouettée sur toute la surface de la meringue sans chercher à trop lisser et en laissant un

 

bord de 2 cm.

 

Recouvrir avec les fruits et servir en coupant des parts comme pour une tarte.

 

 

 

 


11/04/2020
0 Poster un commentaire

Gâteau aux noisettes et oranges marinées

B62BEA8E-860B-4379-84EB-17D61B2C786E.jpeg

 


J’ai un faible pour la cuisine italienne et sa brillante simplicité. En cherchant une recette authentique de

 

pâtisserie légère, je suis tombée sur ce gâteaux aux noisettes, spécialité de la région du Piemont, ou

 

torta di nociola. On peut l’accompagner d’une salade d’oranges marinées aux zestes et sirop d’oranges

 

pour profiter des variétés d’oranges tardives, un mélange d’oranges sanguines et Tarocco par exemple.

 

Source: Italie, de Michele Scicolone

 

 

BCC097E3-76D7-4A5F-AA4C-37F9FBB62BB7.jpeg


 

TORTA DI NOCCIOLE

Gâteau aux noisettes de la région du Piemont

 

Pour un moule haut à fond amovible de 23 cm de diamètre:

 

300 g de noisettes

125 g + 180 g de sucre en poudre

60 g de farine

8 blancs d’œufs (gros œufs), à température ambiante

1 pincée de sel

1 cc d’extrait naturel de vanille liquide

 

 

Préchauffer le four à 180° chaleur tournante.

 

Beurrer le moule soigneusement.

 

Dans un robot muni d’une lame, mettre les noisettes et les 125 g de sucre et réduire en poudre fine.

 

Ajouter la farine,mixer et transvaser dans un grand récipient.

 

Monter les blancs en neige avec la pincée de sel,à vitesse moyenne d’abord,jusqu’à ce qu’ils

 

commencent à devenir mousseux. Augmenter alors la vitesse et ajouter progressivement les 180 g de

 

sucre jusqu’à obtenir une masse blanche homogène moyennement ferme. Ajouter la vanille et battre

 

2 mn.

 

A l’aide d’une spatule en caoutchouc (maryse), ajouter énergiquement environ 1/3 des blancs en vous

 

assurant que la poudre aux noisettes soit bien incorporée. 

 

Finir d’incorporer le reste en soulevant la masse du bas vers le haut.

 

Verser dans le moule beurré et cuire 35 mn. Quand vous insérez la lame d’un couteau, elle doit ressortir

 

sèche.

 

Laisser le moule tiédir 15 mn sur une grille à pâtisserie puis démouler.

 

Laisser refroidir complètement avant de servir. Encore meilleur au bout de 24 h.

 

Servir avec une salade d’orange et un Moscato d’Asti,vin doux pétillant italien.

 

 

7A647D7E-E4BE-42E5-BC44-AD089F8C6BB9.jpeg

 

 

 

ARANCE MARINATE

Oranges marinées 

 

Pour 4:

 

6 oranges sanguines non traitées ou bien lavées ( si vous en trouvez, des Tarocco)

125 g de sucre en poudre (+2 CS)

 

 

Prélever le zeste de 4 oranges à l’aide d’un zesteur ( sinon, avec un couteau économe, en prenant garde

 

de ne pas prélever la membrane blanche, que vous émincez très finement ).

 

Dans une petite casserole, mettre le zeste et couvrir avec un peu d’eau. Porter à ébullition et laisser

 

bouillir 1 mn ( blanchir). Filtrer les zestes dans une passoire fine, rincer sous l’eau froide et renouveler

 

l’opération 2 fois. Ceci permet d’éliminer l’amertume du zeste.

 

Dans la même casserole, mélanger 125 g de sucre en poudre et 250 ml d’eau.

 

Porter à ébullition et remuer pour dissoudre le sucre. Ajouter les zestes blanchis et laisser cuire environ

 

5 mn ou jusqu’à ce que le sirop ait un peu épaissi.

 

Laisser refroidir, couvrir et réfrigérer.

 

Peler à vif les 4 oranges avec une couteau à dents ( ou un couteau très aiguisé) et les trancher en

 

rondelles épaisses.

 

Presser le jus des 2 oranges restantes, leur ajouter 2 CS de sucre et remuer.

 

Verser sur les rondelles d’orange,couvrir et réfrigérer 1 heure, ou plus.

 

Servir les oranges arrosées du sirop aux zestes, avec une tranche de gâteau aux noisettes.

 

 

25C8EA82-B563-4A97-A4A0-921A818CD80A.jpeg


22/03/2020
0 Poster un commentaire

Torta caprese ( gâteau au chocolat comme à Capri)

9AF54CE7-C151-4DF2-8116-BDDC320A0543.jpeg

 

 

Ce gateau est un délice, malgré sa simplicité. Facile à faire, à la fois léger et riche en saveurs, c'est un

 

de mes coups de cœur, moi qui ne suis pas une grande fan de chocolat...c'est un classique de la

 

pâtisserie  italienne, à la fois rustique et aérien.

 

Pour obtenir un maximum de goût, il faut utiliser des amandes non mondées, c'est à dire avec la peau,

 

car c'est la peau qui lui donne de l'intensité et de la texture. Au lieu de faire fondre le chocolat, je vous

 

conseille de broyer ensemble au robot les amandes et le chocolat,pour un résultat vraiment agréable.

 

J'ai trouvé cette idée dans le petit livre de recettes italiennes " C'est italien,ça?" Et je la trouve

 

excellente.

 

N'hésitez pas à confectionner ce gateau la veille, il n'en sera que meilleur. Il se garde d'ailleurs très bien

 

plusieurs jours, bien protégé dans du film alimentaire.

 

 

image.jpg

 

 

Pour our un moule rond de 24 cm:

 

200 g de beurre

200 g de chocolat noir pour dessert

200 g d'amandes avec la peau 

200 g de sucre en poudre

5 gros oeufs

sucre glace

 

Préchauffez le four à 190°.

 

Mettez dans le bol d'un robot équipé d'une lame les amandes et le chocolat coupé en carrés.

 

Mixez jusqu'à obtenir une poudre assez fine mais pas trop..

 

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Fouetter énergiquement ensemble les jaunes et le sucre

 

2 ou 3 mn,puis ajouter le beurre fondu au micro ondes.

 

Ajouter le mélange chocolat-amande.

 

Battre les blancs en neige presque ferme ( des blancs trop fermes sont difficiles à incorporer, ce qui fait

 

qu'on mélange excessivement et qu'on finit par faire retomber les blancs). Ajouter au mélange

 

d'ingrédients en remuant délicatement, du bas vers le haut et en vous arrêtant dès que le mélange est

 

homogène.

 

Beurrer ou huiler le moule et y verser la préparation. Cuire 10 mn à 190°, puis baisser le four à 170° et

 

cuire encore 40 mn.

 

Laisser refroidir et démouler. Saupoudrer de sucre glace.

 

Conserver à température ambiante, jusqu'à 4 jours.Servir seul ou avec une crème anglaise, un coulis

 

de framboise ou des framboises fraîches en saison.


24/12/2019
1 Poster un commentaire

Chocolate fudge cake ( Donna Hay)

ED19CE80-7650-4182-9F9F-ADCDEF222FF5.jpeg

 

 

Ce gâteau au chocolat fait l'unanimité, tout simplement. La recette est de Donna Hay, cette excellente

 

auteure culinaire australienne. Fondant, aérien et pourtant sans levure. Ce qui lui donne son

 

gonflant,c’est le fait de fouetter longuement au batteur électrique le sucre et les œufs, respectez bien

 

cette étape surtout! Évidemment, c’est plus pratique avec un batteur sur pied. Côté pratique, je vous

 

conseille de le cuire dans un moule à charnière recouvert de papier sulfurisé sinon il serait assez délicat

 

à démouler.

 

 

Pour 8 personnes, dans un moule à charnière de 22 cm.

 

250 g  beurre

300 g chocolat noir pour dessert

2 CS poudre de cacao amer ( type Van Houten)

125 ml lait

6 œufs 

220 g sucre en poudre

80 g sucre roux

150 g farine

 

 

6AF9CFC1-CEFA-42ED-8F52-08A5B1B195AF.jpeg

 

 

Préchauffer le four à 170°, chaleur tournante.

 

Placer le beurre et le chocolat coupés en morceaux dans une casserole et laisser fondre à feu très doux

 

en mélangeant régulièrement. Bien lisser au fouet. Ajouter le lait et le cacao. Mélanger.

 

Mettre les œufs et les 2 sucres dans le bol d’un batteur électrique et fouetter une douzaine de minutes

 

sur vitesse maximum.

 

Verser le mélange au chocolat sur le mélange oeufs-sucre et battre quelques instants en raclant les

 

parois du bol pour obtenir un mélange homogène. Ajouter la farine tamisée et mélanger.

 

Graisser légèrement le moule à charnière et le recouvrir d’un papier sulfurisé de manière à en tapisser

 

entièrement l’intérieur. Verser la préparation au chocolat.

 

Cuire 1h. La lame d’un couteau insérée au centre doit ressortir encore un peu recouverte de

 

traces de chocolat humide. Ainsi il sera parfait en refroidissant et pas desséché.

 

Laisser refroidir complètement avant de démouler. Conserver dans un récipient fermé.

 

Encore meilleur le lendemain !

 

 

55105A7C-6013-4A3E-B477-4928DC5EF20D.jpeg


25/09/2019
0 Poster un commentaire

Gâteau double chocolat

587B3DFE-BEC2-45A7-9565-605AFFE0CBEF.jpeg

 

 

La base de ce gâteau,simple à faire, est réalisée avec des tablettes de chocolat noir pour dessert,alors

 

que le glaçage est à base de chocolat au lait et Philadelphia cream cheese pour un contraste de

 

textures et de saveur. Si vous préférez le chocolat noir,cependant, vous pouvez l’utiliser également à la

 

place du chocolat au lait. 

 

Les proportions et le temps de cuisson sont prévues pour deux moules ronds de 20 cm de diamètre. 

 

Pensez à faire ce gâteau quelques heures à l’avance car il faut au glaçage un temps de prise au frais

 

avant dégustation. Vous pouvez par exemple le préparer la veille.

 

Recette inspirée de Donna Hay.

 

 

Pour 2 gâteaux au chocolat de 20 cm de diamètre : (8 à 10 personnes)

 

370 g farine avec levure incorporée 

330 g sucre en poudre

4 gros œufs 

380 ml lait entier

250 g de beurre

250 g chocolat noir pour dessert

1 gousse de vanille ou 1 CS extrait de vanille liquide 

une pincée de fleur de sel

 

Pour le glaçage:

 

400 g chocolat au lait pour dessert

400 g Philadelphia cream cheese

 

 

Commencer par préparer les gâteaux. Mettre le beurre et le chocolat noir en morceaux dans un récipient

 

adapté et laisser fondre au micro-ondes environ 1 mn  30 . Bien mélanger.

 

Préchauffez le four à 180°. Recouvrir 2 moules ronds de 20 cm de papier cuisson .

 

Mélanger la farine,le sel et le sucre dans un grand récipient, déposer les œufs battus au centre ainsi

 

que les graines de vanille (ou la vanille liquide),puis verser le lait et  l’incorporer complètement au fouet.

 

Ajoutez alors le mélange beurre et chocolat.’elanger au fouet  jusqu’à obtenir une texture lisse.

 

Verser dans les deux moules et cuire 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau insérée

 

au cœur du gâteau ressorte pratiquement sèche. Laisser refroidir dans les moules puis retourner sur une

 

grille à pâtisserie et ôter le papier cuisson délicatement pour ne pas abîmer le pourtour des gâteaux .

 

Pendant qu’ils refroidissent, préparer le glaçage. Faire fondre le chocolat cassé en morceaux au bain-

 

marie (c’est-à-dire placer le chocolat dans une casserole, elle-même déposée dans une casserole plus

 

large contenant de l’eau arrivée à ébullition). Bien lisser au fouet et laisser refroidir.

 

Mettre le Philadelphia et le chocolat fondu et refroidi dans le bol d’un batteur électrique puis fouetter

 

jusqu’à obtenir une consistance lisse et aérienne .

 

Garnir le dessus d’un gâteau ( complètement refroidi) avec du glaçage en quantité assez généreuse et

 

en venant bien jusqu’au bord, puis recouvrir avec l’autre gâteau et finir de répartir le glaçage sur le

 

dessus et sur les pourtours, en lissant bien à la spatule, en particulier pour les côtés.

 

Si vous voulez l’agrémenter de petites décorations en sucre, c’est le moment .

 

Mettre dans le plat de service et placer au frais . Pour ne pas abîmer le dessus de votre gâteau, il faut

 

attendre qu’il ait commencé à prendre et que le glaçage soit ferme avant de le recouvrir d’un film

 

alimentaire .  L’idéal est de le placer dans un plat à gâteau avec couvercle car celui-ci ne touchera pas

 

votre gâteau.

 

Sortir le gâteau au dernier moment avant de le découper en belles tranches.

 

 

 

E762CB04-5FC6-4E72-B0E9-8202DE559BC7.jpeg


10/08/2019
1 Poster un commentaire