FOODLOLO

FOODLOLO

POISSON,COQUILLAGES ET CRUSTACES


Saumon à la chapelure croustillante,boulghour aux petits légumes

IMG_8877.JPG

 

 

Un plat sans prétention, mais plein à craquer de couleurs, textures et saveurs, sans parler des vitamines!

 

J'aime beaucoup cuire le poisson au four, c'est savoureux mais aussi pratique,et sans odeurs de friture...

 

J'ai ajouté une petite croûte à base de chapelure et d'origan, qui apporte du croustillant, texture qui permet 

 

aussi de faire apprécier le poisson à ceux qui n'en sont pas trop fan...n'hésitez pas à remplacer le saumon par 

 

une autre variété.

 

Pour les légumes, utilisez des légumes de saison,mélangez ceux que vous aimez ,utilisez ceux qui restent,

 

un peu dépareillés dans votre frigo. Il faut les couper en petits dés pour un joli visuel et une cuisson rapide.

 

Pour 4 personnes 

 

Le saumon:

 

500 g de filet de saumon sans la peau, coupé en grosses lamelles ( ou 4 pavés d'une taille adaptée à l'appétit de chacun)

30 g de chapelure croustillante ( japonaise de préférence)

2 cc d'origan 

1 CS d'huile d'olive 

Sel, citron

 

Le boulghour aux petits légumes :

150 g de boulghour

1 toute petite courgette ou la moitié d'une moyenne

1 petit poivron rouge,orange ou jaune, ou un mélange 

2 CS d'oignon haché 

1 petite carotte 

2 CS huile d'olive 

Sel,poivre

1/2 cc curcuma et 1/2 cc paprika doux 

80 ml d'eau (1/2 verre)

 

 IMG_8865.JPG

 

 

Préchauffer le four à 210°. Préparez le saumon:

 

Mélanger la chapelure, l'huile d'olive et l'origan dans un bol. Utiliser vos doigts pour bien imprégner

 

la chapelure.

 

Placer les morceaux de saumon sur une plaque anti adhésive, l'enduire d'un peu d'huile d'olive et le saler.

 

 

IMG_8874.JPG

 

 

Faire cuire le boulghour dans une casserole d'eau salée préalablement portée à ébullition ( voir le temps

 

de cuisson sur le paquet, en général 10 mn).

 

Pendant ce temps,préparer les légumes: couper la courgette et la carotte en deux dans la longueur

 

puis recouper en petits bâtonnets et détailler le tout en petits dés.

 

Émincer le poivron en petites lanières puis recouper en petits dés.Hacher finement l'oignon.

 

 

IMG_8868.JPG

 

 

Faire chauffer deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans une sauteuse,y faire revenir les dés de légumes

 

avec un peu de sel, le curcuma et le paprika à feu moyen 2 mn en mélangeant. Ajouter alors 1/2 verre d'eau

 

( 80 ml), couvrir et laisser cuire à feu doux 5 à 6 mn. Les légumes doivent être cuits al dente.

 

Verser le boulghour égoutté dans la sauteuse et mélanger avec les légumes.

 

 

IMG_8869.JPG

 

 

Pendant que les légumes cuisent, recouvrir le saumon avec la chapelure préparée et cuire à four chaud

 

environ 10 mn ( Le temps de cuisson dépend de l'épaisseur des morceaux de saumon) ou jusqu'à ce que

 

la chapelure soit bien dorée.

 

Servir bien chaud avec un peu de jus de citron.

 

 

IMG_8872.JPG


06/09/2017
0 Poster un commentaire

Noix de St Jacques aux zestes de citron et purée à l'huile d'olive et ciboulette

IMG_4376.JPG

 

 

La simplicité et surtout le goût d'une purée à l'huile d'olive rehaussée de ciboulette sont sublimés par des noix

 

de St Jacques simplement rôties à la poêle et parsemées de fleur de sel, piment d'Espelette et quelques

 

zestes de citron. Pour un produit d'exception comme la St Jacques, mieux vaut miser sur la sobriété, elle

 

seule met en valeur la finesse de son goût et sa texture. Attention de ne pas trop la cuire, elle doit rester

 

nacrée à cœur, et ne surtout jamais la cuire à l'avance pour la réchauffer, cela la rendrait caoutchouteuse.

 

Sa cuisson est tellement rapide que cela ne pose aucun problème de la cuire au dernier moment.

 

N'hésitez pas à utiliser des St Jacques surgelées, c'est un produit qui se congèle et se décongèle

 

parfaitement. Je les ai accompagnées d'une purée montée à l'huile d'olive ( la choisir de qualité, plutôt douce

 

et fruitée) et additionnée de ciboulette. Une explosion de saveurs!

 

 

Pour 4:

1,2 g pdt à purée ( Mona Lisa pour moi)
1 CS de gros sel
100 ml huile olive
4 CS ciboulette finement ciselée
16 noix de st Jacques
Zeste de citron
piment d'Espelette
Fleur de sel



IMG_4387.JPG

 

 

Eplucher les pommes de terre, les laver, les couper en 2 ou 4 selon la taille. Porter de l'eau à ébullition, ajouter

 

le gros sel et les pommes de terre. Cuire environ 25 mn, jusqu'à ce qu'elles soient bien tendres. Les égoutter

 

de suite et les écraser au presse-purée puis ajouter l'huile d'olive. Écraser à nouveau pour obtenir une purée

 

homogène. Ciseler la ciboulette finement avec des ciseaux et incorporer la quantité voulue à la purée ( 3 à

 

4 CS pour moi). Garder au chaud dans la casserole couverte.


Prélever le zeste d'un demi citron.


Chauffer à feu vif une poêle. Ajouter 1 CS d'huile d'olive. Y déposer les noix de St Jacques et les saisir à feu

 

vif environ 1 mn de chaque côté. Il doit se former une belle croûte dorée et le cœur doit rester nacré.

 

Adaptez le temps de cuisson à la taille des noix de St Jacques: 30 à 40 secondes de chaque côté pour

 

des petites, 1 mn environ pour les plus grosses.


Déposer de la purée au centre d'une assiette creuse, repartir les St Jacques autour. Les saupoudrer de fleur

 

de sel, d'un peu de zeste de citron et de piment d'Espelette. Servir sans attendre.

 

 

IMG_4377.JPG


04/03/2017
0 Poster un commentaire

Noix de St Jacques laquées sauce soja, filaments de poireau caramélisés

IMG_4275.JPG

 

 

Cette petite recette est un concentré de saveurs et de textures, avec ses poireaux finement émincés revenus

 

à la poêle jusqu'à ce qu'ils soient croustillants et caramélisés et ses fondantes noix de St Jacques laquées

 

dans un peu de sauce soja. Le tout donne une entrée à la fois légère et chic, plutôt rapide à préparer.

 

Il faut toujours cuire les St Jacques le moins longtemps possible et au dernier moment: bien les sécher et

 

les saisir à feu vif dans un peu de matière grasse et surtout ne jamais les réchauffer sinon elles deviennent

 

caoutchouteuses. Il n'y a aucun problème à utiliser des noix surgelées si les fraiches sont hors de prix ou que

 

ce n'est pas la saison, Il suffit de les décongeler depuis la veille au frigo.  

 

 

Pour 2:

 

1 petit poireau
Huile d'olive
6 noix de StJacques sans corail
Sel, poivre
Citron
Sauce soja (Kikkoman)

 

 

Ôter les 2 extrémités du poireau, le passer sous l'eau et bien le sécher. Le fendre en deux dans la longueur,

 

puis, avec un petit couteau pointu bien aiguisé, l'émincer en filaments les plus fins possibles.

 

 

IMG_4267.JPG

 

Chauffer 3 CS d'huile d'olive à feu assez vif dans une poêle et y déposer le poireau émincé. Remuer pour bien

 

enrober les filaments de poireau, saler et laisser cuire 5 mn en remuant de temps en temps à feu moyen

 

d'abord, puis doux en milieu de cuisson, jusqu'à ce que les filaments de poireaux soient bien dorés

 

et caramélisés ( mais pas brûlés). Les retirer de la poêle.

 

 

IMG_4268.JPG

 

Bien sécher les noix de St Jacques avec du Sopalin. Entailler légèrement un côté des noix de manière à faire

 

un quadrillage.

 

 

IMG_4269.JPG

 

Ajouter 1 CS d'huile d'olive et quand la poêle est bien chaude, y déposer les noix, côté lisse d'abord.

 

Cuire 1 mn à feu vif, puis retourner. Asperger les noix de St Jacques avec quelques gouttes de sauce soja

 

et baisser un peu le feu pour ne pas la brûler. Cuire 1 minute de ce côté, en ajoutant quelques gouttes de jus

 

de citron en cours de cuisson. Agiter la poêle pour bien enrober les St Jacques du jus de cuisso.Poivrer.

 

Ne pas ajouter de sel, la sauce soja est très salée.Ne pas trop cuire  les St Jacques, elles doivent rester

 

nacrées à cœur.

 

Placer les filaments de poireau grillés sur 2 petites assiettes creuses, puis déposer 3 noix de St Jacques

 

dessus et servir de suite.

 


IMG_4273.JPG




23/02/2017
0 Poster un commentaire

Dos de cabillaud au Serrano, gratin de pommes de terre et patates douces

IMG_2721.JPG

 

 

 J'aime particulièrement ce plat, à la fois joli, bon et finalement facile à réaliser. Les pommes de terre

 

et patates douces forment une jolie alternance et sont parfumées à l'huile d'olive et à l'origan. Elles

 

cuisent sans crème ni fromage, ce qui les rend légères et néammoins moelleuses et aussi croustillantes

 

sur le dessus. Quant au poisson, j'ai simplement enrobé des morceaux de dos de cabillaud de jambon Serrano

 

et les ai rôtis au four. L'échange de saveurs entre poisson et jambon est vraiment savoureux et relève bien le

 

gratin également.

 

 

IMG_2700.JPG

 

 

 

Pour 4:

 

Le gratin:

 

800 g de pommes de terre à chair farineuse de taille assez grosse
800 g patates douces pas trop grosses, si possibles du même calibre que les pdt
4 CS d'huile d'olive
1 cc généreuse de fleur de sel
1 CS d'origan, ou de thym
6 CS d'eau

 

Le poisson: 

 

4 morceaux de dos de cabillaud

4 belles tranches de jambon Serrano 

huile d'olive et sel

 

 

IMG_2690.JPG

 

 

Préchauffer le four à 190°, chaleur tournante.

 

Eplucher les pommes de terre et patates douces, les rincer, les sécher. Les découper en très fines tranches régulières

 

dans le sens de la longueur ( ce sens permet d'obtenir des tranches plus longues et plus esthétiques). Cette opération

 

ne sera possible que si vous utilisez un couteau bien fin et aiguisé. Vous pouvez, si vous en avez une, utiliser une

 

mandoline pour un résultat parfaitement régulier.Notez que vous n'allez pas utiliser les entames, de manière à n'avoir

 

que des tranches bien plates et si possible uniformes :vous pouvez les garder pour une soupe, par exemple.

 

Mettre toutes les tranches dans un grand saladier, les arroser avec l'huile, ajouter le sel et l'origan et bien mélanger le

 

tout avec vos mains, en veillant bien à imprégner chaque tranche de cette huile parfumée.

 

Prendre ensuite un petit plat rectangulaire de la taille appropriée (Le mien fait 18 cm par 26).

 

Monter des petites piles alternant tranches oranges et blanches, à plat sur votre main, que vous placerez au fur et à

 

mesure, à la verticale,et bien serrées, dans le plat.Remplir tout le plat.

 

 

 

IMG_2693.JPG

 

 


Verser au milieu 6 CS d'eau, et enfourner pour 45 à 50 mn. Le dessus doit être bien doré et les les pommes de terre et

 

patates douces parfaitement cuites et fondantes.

 

 

 

IMG_2695.JPG

 

 

Cuisson du poisson:

 

Monter la température du four à 240 °. Bien sécher le poisson avec du Sopalin, l'assaisonner légèrement 

 

et l'arroser d'un filet d´huile d'olive. L'envelopper avec le jambon.

 

Cuire une dizaine de minutes. Le jambon doit être légèrement croustillant.

 

 

IMG_2715.JPG

 

 

Servir le poisson avec les légumes bien chauds avec un peu de persil frais.

 

 

IMG_2720.JPG


24/11/2016
0 Poster un commentaire

Noix de St Jacques sauce à la mangue et au curry

image.jpeg

 

 

Voici une jolie entrée, à la fois chic et originale, qui mêle des noix de St Jacques et de la mangue, le tout

 

rehaussé par du curry. Je me suis inspirée d'une recette de Nathalie Beauvais, chef bretonne dont je vous

 

recommande le restaurant " Le jardin gourmand" à Lorient, et les livres de recettes très terroir et modernes

 

en même temps.. Ce plat est servi en petites quantités pour une entrée gourmande mais qui ne doit pas

 

vous couper l'appétit pour le reste des bonnes choses que vous aurez préparées!

 

J'en profite pour rappeler qu'il ne faut pas cuire les St Jacques à l'avance car elles ne doivent pas être

 

trop cuites,  juste saisies au dernier moment de 1 à 2 mn sur chaque face selon la taille des noix.

 

Pour cette recette, préparez la semoule et la sauce à l'avance, elles se réchauffent très bien,  pour la

 

première au micro ondes et pour la seconde dans sa casserole. Il ne vous restera que la cuisson des

 

St Jacques et le dressage à faire au dernier moment.

 

 

Pour 4, en entrée:

 

1 grosse échalote
1 belle mangue, mûre à point et odorante.
4 belles noix de St Jacques
180 ml de crème liquide entière
1 cc bombée de curry en poudre
1 citron
Persil plat ou coriandre ( 1 CS)
2 ou 3 feuilles de menthe
80 g semoule de couscous ( moyenne)
Sel et poivre
Huile d'olive

 

 

Mélanger la semoule ( grains moyens) avec 1 cc d'huile d'olive et 2 pincées de sel. Verser dessus 100 ml d'eau

 

bouillante, remuer, couvrir et laisser gonfler 10 mn.


Remuer avec une fourchette pour séparer les grains.


Réchauffer si besoin au micro ondes au moment de servir.

 

Faire revenir l'échalote émincée dans 1 CS d'huile d'olive.


Ajouter 200 g de chair de mangue en morceaux et le curry,faire revenir 2/3 mn à feu doux en remuant de

 

temps en temps.


Ajouter 120 ml d'eau et 180 ml de crème liquide entière, porter à ébullition.


Ajouter sel et poivre, 1/2 cc de fin zeste de citron. Baisser le feu et faire mijoter 10 mn à feu doux à

 

découvert. Mixer finement au blender ou mixeur plongeant. Goûter pour vérifier l'assaisonnement.


Faire dorer à feu vif 4 belles noix de St Jacques dans un peu d'huile d'olive et une noisette de beurre,

 

environ 2 mn de chaque côté, au dernier moment. Saler et poivrer légèrement.

 

Dressage:


Dans de petites assiettes creuses, repartir la sauce à la mangue. Ajouter 2 CS généreuses de semoule au

 

centre en un dôme le plus rond possible, poser dessus la noix de St Jacques. Répartir des petits dés de

 

mangue et les herbes ciselées sur le tout. Servir tiède à chaud, arrosé de quelques gouttes de jus de citron.

 


image.jpeg


13/05/2016
0 Poster un commentaire

Galettes de poisson et pomme de terre

image.jpeg

 

 

Ces petites galettes de poisson se réalisent avec peu d'ingrédients et constitueront pour vos enfants ( et vous

 

même!) un plat bien meilleur et bien plus sain que les croquettes industrielles, cela va sans dire!

 

Elles peuvent se faire à l'avance, et peuvent même se congeler pour avoir sous la main un repas prêt à cuire.

 

Nous nous sommes régalés avec celles-ci, à base d'un reste de cabillaud, de pommes de terre et de

 

ciboulette, simplement accompagnées d'une salade de roquette à l'huile d'olive et au jus de citron.

 

Vous pourriez bien sûr alterner les poissons ( merlan, saumon, églefin, etc...), les herbes ( persil plat,

 

aneth, cerfeuil...) et remplacer la moitié des pommes de terre par de la patate douce pour varier les plaisirs.

 

Vous pouvez aussi en faire des croquettes en les panant, il suffit de les passer, et dans cet ordre, dans de la

 

farine,de l'œuf battu et de la chapelure, puis de les cuire comme indiqué dans la recette.

 

Simple, sain et bon, de la vraie cuisine familiale maison!

 

 

Pour une douzaine de galettes: ( en compter 2 par enfant et 3 par adulte avec une salade)

 

300 g de filet de poisson ( cabillaud,merlan,etc..)

500 g de pommes de terre à purée

3 grosses échalotes

2 CS bombées de farine

1 oeuf

ciboulette (ou/et persil plat)

sel et poivre

huile d'olive

 

Eplucher les échalotes, les émincer et les fairé revenir 3 ou 4 mn à feu très doux dans une poêle avec un peu

 

d'huile d'olive. ( ne pas laver la poêle, utilisez-la pour la cuisson des galettes)

 

Porter de l'eau à ébullition dans une casserole. Ajouter 1 CS rase de gros sel et y plonger les pommes de terre 

 

préalablement épluchées et lavées. Quand elle sont bien cuites, les égoutter dans une passoire et laisser tiédir.

 

Pendant ce temps, cuire le filet de poisson 4 à 5 mn dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Poivrer et saler

 

en cours de cuisson. Émietter le poisson avec une fourchette, vérifier qu'il ne reste pas d'arrête.

 

Dans un récipient, écraser les pommes de terre au presse purée, ajouter le poisson, l'œuf battu, la farine et les

 

herbes finement ciselées et en quantité variable selon votre goût.

 

Bien mélanger. Laisser complètement refroidir, couvrir de film alimentaire et laisser reposer 30 mn au frigidaire.

 

Prélevez l'équivalent de 2 CS du mélange et façonnez des galettes bien rondes et tassées entre vos mains.

 

N'hésitez pas à fariner vos mains pour que les galettes ne collent pas à vos doigts. ( vous pouvez les congeler

 

à ce stade, bien protégées dans du film alimentaire supportant la congélation).

 

Chauffer une large poêle ,voire 2 si vous voulez tout cuire en même temps, avec une quantité généreuse

 

d'huile d'olive, sur feu moyen. Faites-y dorer les galettes environ 4 mn de chaque côté. Surveillez bien et

 

réglez votre feu, elles doivent colorer progressivement  pour arriver à une belle couleur dorée. Il doit toujours

 

y avoir un fond de matière grasse dans la poêle sinon elles vont brûler, rajoutez-en si nécessaire en cours

 

de cuisson.

 

Egouttez sur une assiette, attendez 5 mn pour les déguster (surtout si vous les servez à des enfants car elles

 

sont brûlantes à cœur) avec une bonne salade ou des légumes.


10/05/2016
0 Poster un commentaire

Spaghetti aux coques, sauce crémeuse aux échalotes et au cidre

image.jpeg

 

 

Des pâtes avec des coques, c'est un plat bien connu en Italie que les " linguini alle vongole" et c'est un plat

 

que j'ai toujours voulu goûter depuis avoir vu dans le mythique film "Le grand bleu" Rosanna Arquette

 

en dévorer sous l'œil méfiant d'une mamma qui se serait vexée de voir son fils manger des pâtes qu'elle

 

n'aurait pas préparées elle-même. Ça avait l'air tellement bon! Alors j'ai reconstitué cette recette version pâtes

 

à la mode bretonne où les coques cuisent dans une sauce à la crème, aux échalotes et au cidre puis

 

mélangées à des spaghetti, et je peux vous dire qu'elles ont largement satisfait mon fantasme d'origine

 

cinématographique!

 

D'abord visuellement, puis gustativement, on est séduit par ces jolies petites coquilles au parfum délicat

 

mêlées à des spaghetti  al dente...un mélange terre et mer fort réussi!

 

Il faut impérativement laisser les coques dégorger quelques heures afin qu'elles "rendent" le sable et les

 

impuretés qu'elles contiennent. Vous ne voudiriez pas les entendre crarquer sous les dents de vos convives!

 

Si vous n'en trouvez pas, n'hésitez pas à remplacer les coques par des petites palourdes, ce sera tout

 

aussi bon.

 

 

image.jpeg

 

 

Pour 4:

 

800 g de coques

3 belles échalotes ( échalion )

1 verre de cidre brut

30 cl de crème fraîche liquide entière 

beurre 

sel et poivre

500 g de spaghetti

gros sel

ciboulette

 

 

Quelques heures avant le repas ( 4 ou 5 h), faites dégorger les coques. Rincez-les. Recouvrez-les d'eau salée,

 

idéalement de l'eau de mer ( si vous y êtes!), sinon d'eau du robinet additionnée de gros sel (1 CS pour 1,5 L

 

d'eau) et évitez de les bouger. Elles vont s'entrouvrir et laisser échapper leurs impuretés au fond du récipient.

 

Il vous suffira de les égoutter et de bien les rincer..

 

Emincez les échalotes finement. Faites chauffer dans une sauteuse,à feu doux, 30 g de beurre et ajouter les

 

échalotes. Les faire suer sans coloration environ 5 mn. Ajouter le cidre et porter à ébullition, puis laisser

 

s'évaporer presque totalement. Quand il reste l'équivalent de 2 CS de cidre, ajouter la crème et portez à

 

nouveau à ébullition puis laissez bouillonner 5 mn sans couvercle. Salez très légèrement car les coques

 

contiennent de l'eau de mer (salée,donc) et poivrez. 

 

15 mn avant de servir, portez un faitout d'eau à ébullition. Ajoutez 1 CS de gros sel et faites cuire les spaghetti

 

al dente.

 

5 mn avant la fin de la cuisson des pâtes, ajoutez les coques dans la sauce crémeuse déjà chaude et

 

laissez-les s'ouvrir sur feu moyen en les remuant une ou deux fois ( délicatement, sinon, vous allez

 

détacher toutes les coques de leur coquille).

 

Quand les pâtes sont cuites, gardez une louche d'eau de cuisson et égouttez-les rapidement. Versez-les

 

immédiatement dans la sauteuse contenant les coques et remuez délicatement. Ajoutez la louche d'eau de

 

cuisson et de la ciboulette ciselée finement, et remuez doucement, le moins possible. Laissez cuire encore

 

encore 2 ou 3 mn.Goûtez pour vérifier l'assaisonnement.

 

Servez dans des assiettes creuses. Accompagner de cidre frais,breton, bien sûr!

 

 

image.jpeg

 


08/05/2016
0 Poster un commentaire

Langoustines à la mayonnaise

image.jpeg

 

 

Les langoustines sont synonymes pour moi de vacances bretonnes... C'est la première chose que j'ai envie

 

de manger quand j'arrive dans mon pays bigouden, cette magnifique côte sauvage non loin de Quimper.

 

Quand on voit les marins décharger des bateaux celles qu'on surnomme joliment là-bas les demoiselles

 

du Guilvinec, toutes frétillantes dans leur carapace d'un rose translucide et encore ruisselantes d'eau de mer,

 

on sait que l'on va faire un festin de roi! Car pour moi, il est impensable d'acheter,et encore moins de cuisiner,

 

des langoustines qui ne seraient plus vivantes, je préfère m'en passer plusieurs mois et me régaler en arrivant

 

ici! J'aime les déguster simplement: froides avec une bonne mayonnaise maison. Ce qui importe c'est la

 

cuisson: il faut les cuire au court-bouillon,encore vivantes ( oui je sais, c'est cruel) et ne pas trop prolonger la

 

cuisson afin de les garder fermes. Je vous rappelle ici comment faire votre mayonaise, c'est tellement meilleur

 

qu'un truc industriel...

 

 

image.jpeg

 

 

Pour 4, en plat principal:

 

1,5 à 2 kg de belles langoustines, viavantes et frétillantes si possible!

2 CS  gros sel

un petit bouquet garni ( thym et laurier)

 

mayonnaise:

 

1 jaune d'œuf 

1 cc bombée de moutarde

huile de tournesol

sel

jus de citron ou vinaigre de cidre ou de vin blanc

faculatif: ciboulette fraîche 

 

 

Commencez par cuire les langoustines:

 

Portez à ébullition un gros faitout d'eau additionnée du bouquet garni et du gros sel. Il faut assez d'eau pour 

 

bien recouvrir toutes les langoustines..

 

Plongez les langoustines d'un coup et laissez  revenir à ébullition sur feu vif. Comptez alors 2 mn de cuisson

 

pour des petites et 3/4 mn pour des grosses langoustines. Égouttez-les de suite et laissez-les refroidir.

 

Conservez-les au frais jusqu'au repas.

 

Préparez la mayonnaise ( peut se faire à l'avance et se conserve 48 h maximum):

 

Dans un gros bol à bords hauts ou dans un petit cul de poule, mettre le jaune d'œuf, la moutarde, une pincée

 

de sel. Calez bien votre récipient sur un torchon ou faites le tenir par une âme charitable...

 

Commencez à fouetter pour mélanger le jaune et la moutarde puis ajouter un tout petit peu d'huile, sans

 

cesser de fouetter énergiquement,et toujours dans le même sens.

 

Dès que l'huile est incorporée, ajouter un mince filet d'huile et ainsi de suite jusqu'à ce que la mayonnaise

 

commence à prendre et à former une masse ferme.

 

Vous pouvez alors ajouter des quantités d'huile plus importante, toujours en fouettant énergiquement, jusqu'à

 

obtenir la quantité de mayonnaise voulue. Incorporer enfin 1 cc de jus de citron ou de vinaigre et vérifiez

 

l'assaisonnement. Comme ma mayonnaise est très ferme, j'y ajoute quelques gouttes d'eau (1/2 cc) pour finir

 

de lisser le tout. Vous pouvez la laisser nature ou y incorporer, comme moi, de la ciboulette finement émincée. 

 

Je trouve que cela apporte de la fraîcheur et équilibre le côté gras de la mayonnaise.

 

Déguster les langoustines avec la mayonnaise et un verre ( ou plusieurs!) de cidre breton, le tout bien frais!

 

Prévoir de belles tartines de pain de seigle ou de campagne acheté chez un bon boulanger.

 


image.jpeg

 

 

 

Un peu de pub pour mon cidre preféré, produit aussi dans le pays bigouden: le goûter, c'est l'adopter!!

 

 

image.jpeg


08/05/2016
0 Poster un commentaire